/news/politics

«Oui pour désengorger notre système qui tombe en ruine»

blurry hospital corridor

kavzov - stock.adobe.com

Un sondage nous apprend ce matin que 60% des Québécois sont ouverts à l'idée d'augmenter le recours au privé pour offrir des soins de santé.

Seriez-vous prêt à débourser de votre poche pour avoir accès à de meilleurs soins? La question, posée sur la page Facebook du Québec matin, suscite de nombreux commentaires.

• À lire aussi: Les Québécois ouverts au privé en santé

«Oui, je serais prêt à payer au privé pour plus de mes soins de santé, en fait je fais déjà affaire avec le privé pour mes prises de sang et d'autres traitements. Le service est impeccable, rapide et sans grandes listes d'attentes. Sans oublier que mes assurances couvrent les frais pour mes soins au privé. Oui, on devrait faire une plus grande place pour le privé. Ça pourrait même alléger la situation au public.» -Jean-Luc

«Je suis déjà au privé et je préfère ça au public.» -Lucille

«Je suis d'accord avec toutes les propositions du ministre Dubé, sauf le recours au privé. Il devrait plutôt interdire l'accès au privé. Ainsi tous ces médecins et professionnels devraient réintégrer le Réseau de santé public que nous payons depuis des années.» -Jean

«C'est bien d’avoir le choix.» -Michaël

«Certaines échographies se font au privé mais sont couvertes par la RAMQ. Un système comme ça serait la façon de s’assurer que tous les Québécois aient accès aux soins dont ils ont besoin.» -Catherine

«Augmenter le recours au privé, oui pour désengorger notre système qui tombe en ruine.» -Francine

«Y a-t-il vraiment 50 % des Québécois qui ont les moyens de se payer des soins ou chirurgies au privée? J'en doute.» -Diane

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.