/regional/estduquebec/basstlaurent

Fin de la pêche au filet dans la rivière Moisie

Le Conseil des Innus de Uashat mak Mani-Utenam (ITUM) met un terme à la pêche au saumon à l’aide de filets dans la rivière Moisie, près de Sept-Îles.

La décision est motivée par des préoccupations soulevées dans la communauté au sujet de la baisse des montaisons, au cours des dernières années.

ITUM a mené, au cours des derniers mois, une consultation auprès de ses membres pour l’élaboration d’un nouveau code de pêche.

«Étant donné la baisse des saumons, nous avons décidé de stopper la pose de filet pour démontrer que la population se préoccupe de la ressource», a indiqué le conseiller d'ITUM, Kenny Régis.

Six filets étaient normalement tendus à divers endroits sur la rivière pour cette pêche communautaire. Selon M. Régis, leur retrait marque un tournant dans la relation entre les Innus et la rivière Moisie, qu’ils nomment Mishta-Shipu.

«Il y a toujours eu des filets», a affirmé le conseiller.

Selon lui, entre 120 et 140 saumons étaient prélevés annuellement avec des filets dans les dernières années. En 2021, il n'y en a eu que 30, confirmant une tendance notée depuis les années 90.

«On se doit de poser un geste concret pour préserver la ressource», a-t-il indiqué.

Grand pêcheur de saumon, Jocelyn Leblanc n’a pas pêché sur la rivière Moisie depuis deux ans, lui aussi préoccupé par l’état de la ressource. Il salue la décision du Conseil de bande et souhaite que les autres utilisateurs de la rivière saisissent la portée du geste.

«Je suis très heureux. C’est un bon geste qu’ils font. On voit bien qu’ils sont préoccupés par les stocks de saumons. Les Innus, ce n’est pas eux qui ont brisé la rivière, on l’a tous brisé. Toute récolte de saumon a un impact. Est-ce que l’impact des filets était plus grand que l’impact des pêcheurs sportifs? Probablement, non. Probablement égal», a-t-il déclaré à TVA Nouvelles.

Le Conseil des Innus, qui a également décidé de n’autoriser que la pêche avec remise à l’eau en pourvoirie, incite les Innus à pêcher à la ligne. Et si des membres décidaient d’utiliser des filets, des rappels seront faits, mais aucune mesure coercitive ne sera prise.

«Ceux qui travaillaient à poser des filets, ça va être leur travail d’aller rejoindre les personnes et les sensibiliser. Essayons de conserver de bonnes pratiques», a affirmé Kenny Régis.

Jocelyn Leblanc croit à la bonne foi des Innus, même s'il constate des réactions mitigées. «Plusieurs pêcheurs sont sceptiques de ça», a-t-il déclaré.

Il espère que la décision d'ITUM ouvrira la voie à un nouveau climat sur la rivière. Les deux dernières années, et même les dernières décennies, ont été marquées par des tensions entre pêcheurs sportifs et innus.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.