/news/world/guerre-en-ukraine

Pourquoi la Russie menace d’une 3e Guerre mondiale?

La Russie a mis en garde lundi contre un «réel» danger d'une Troisième Guerre mondiale tout en assurant vouloir poursuivre les négociations et en dénonçant la mauvaise foi de Kyïv dans le processus. 

• À lire aussi: Craintes en Transnistrie : «Il y a des embouteillages aux postes-frontière»

• À lire aussi: EN DIRECT | 62e jour de guerre en Ukraine

• À lire aussi: L'Ukraine accuse Moscou de vouloir «déstabiliser» la région indépendantiste de Transnistrie

Si la déclaration du chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov a fait grandement réagir et provoque des inquiétudes, Justin Massie, spécialiste de la politique étrangère à l’UQAM se fait rassurant. 

«Ce que son message signifie, c’est la frustration de la Russie à ne pas être capable, même dans l’offensive dans le Donbass, à faire les avancées qu’elle souhaiterait», explique-t-il en entrevue à Mario Dumont. 

«La Russie fait des gains limités jusqu’à présent, mais à des coûts très élevés en termes d’équipements et de soldats.» 

L’Ukraine, aidée par plusieurs pays de la communauté internationale, se fait donner des milliards de dollars en armes, dont des chars d’assaut, des véhicules blindés, des drones, des missiles portatifs comme les Javelins, des munitions, etc. 

Si les États-Unis ont donné près de 4 milliards de dollars en armes à l’Ukraine, d’autres pays, comme l’Allemagne hésitent à le faire par crainte d’escalade avec la Russie. 

Écoutez l'entrevue de Richard Martineau avec Yann Breault, professeur en études internationales au Collège militaire royal de Saint-Jean sur QUB radio: 

«Les Russes sont frustrés et voient tout ce nouvel équipement donné par l’OTAN qui aide les Ukrainiens à résister davantage et à infliger des coûts encore plus importants à l’armée russe», précise Justin Massie. 

«Je ne crois pas qu’on soit plus près ou plus loin d’une Troisième Guerre mondiale qu’on l’était le mois dernier ou au début de la guerre il y a 60 jours. Les Russes avec ce type de discours veulent dissuader les pays de l’OTAN de continuer à donner de l’équipement. Ils veulent diviser les pays de l’OTAN et créer dans les esprits un doute à aider les Ukrainiens afin de limiter les investissements en armes à l’Ukraine», croit l’expert. 

***Voyez l’entrevue intégrale dans la vidéo ci-dessus ***

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.