/regional/troisrivieres

Le premier bateau de croisière depuis la pandémie à Trois-Rivières

Le premier bateau de croisière depuis la pandémie a fait escale mercredi au port de Trois-Rivières, en Mauricie, permettant aux 286 croisiéristes à bord de visiter la région, un retour synonyme de reprise économique.

• À lire aussi: [EN IMAGES] Les géants des mers de retour à Québec

• À lire aussi: Un premier navire de croisière arrive au Saguenay depuis 2019

À leur arrivée en sol trifluvien, des autobus attendaient les voyageurs majoritairement en provenance des États-Unis.

Au total, huit escapades étaient disponibles. Des groupes ont visité la Cité de l’Énergie à Shawinigan, le Musée des Abénakis à Odanak, le Musée Boréalis à Trois-Rivières, alors que d’autres sont partis à la découverte du patrimoine religieux.

La Vieille prison de Trois-Rivières a également profité de la venue des touristes.

«[Mercredi] matin, on a eu une cinquantaine de personnes qui ont visité la prison. Pour nous, les retombées des croisières ça représente 5 % des revenus autonomes», a précisé Valérie Thérien, la directrice générale du Musée Pop et de la Vieille prison de Trois-Rivières.

Si l’on se fie aux chiffres avant la pandémie, les passagers dépensaient en moyenne 300 $ par escale. Certains commerçants ont d’ailleurs profité de leur passage, dont Les Folies de Rachel au centre-ville de Trois-Rivières.

«Ils sont à l’affût des produits locaux. Le sirop d’érable, ils aiment ça. [Mercredi] matin, on leur a fait découvrir ça et les produits du Québec», a confié Rachel Hébert, la propriétaire du commerce qui a ouvert ses portes en février 2020.

L’arrivée de ce premier bateau est le fruit d’un long travail.

«Normalement, les réservations se font deux à trois ans à l’avance. Donc ce sont des compagnies qu’on avait rencontrées avant la pandémie. Il faut dire que des compagnies ont fait faillite, d’autres ont été rachetées. On recommence le démarchage. Ça implique qu’on fera des salons à l’étranger», a indiqué Daniel Rioux, le coordonnateur au tourisme à IDÉ Trois-Rivières.

«C’est certain que ce sera payant le retour des croisiéristes», s’est exclamée Rachel Hébert.

En 2022, huit navires internationaux sont attendus à Trois-Rivières, ce qui représente environ 6000 croisiéristes et membres de l’équipage. Une douzaine de bateaux canadiens feront aussi escale en Mauricie.

«On regarde déjà pour 2023, ce sera une grosse année, on attend le double de bateaux internationaux», a expliqué Daniel Rioux.

Le Vicking Octantis poursuit sa route vers Toronto. Le même bateau fera un nouvel arrêt à Trois-Rivières le 4 octobre prochain, toujours entre 8 h et 14 h.

Comme il s’agit du premier navire de croisière à accoster à Trois-Rivières, une plaque honorifique sera remise au capitaine lors de son prochain arrêt, en raison des mesures sanitaires.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.