/news/currentevents

Les policiers font face à une foule agressive à Ottawa

Après les camionneurs, voici maintenant que les motocyclistes veulent faire entendre leurs revendications dans la capitale fédérale. Les premiers manifestants sont arrivés à Ottawa vendredi soir. 

• À lire aussi: Convoi de motos à Ottawa: les commerçants du centre-ville «tous écoeurés»

• À lire aussi: Inquiétude face à l’arrivée d’un deuxième convoi à Ottawa

Plusieurs individus ont été arrêtés sur la rue Rideau après que la police ait fait face à une foule hostile. 

Plusieurs manifestants auraient tenté de stationner leur véhicule au centre-ville, mais les policiers ont été en mesure de les empêcher. Les véhicules qui ont réussi ont été remorqués selon la police d'Ottawa.

Des agents supplémentaires ont dû être déployés sur le terrain. 

Peu de temps après, le service de police d'Ottawa a indiqué que des agents avec casques et boucliers ont été déployés pour disperser la foule située au coin de la rue Rideau et de la promenade Sussex.

Les policiers ont également multiplié les appels à la foule pour qu'elle demeure pacifique et suive les instructions des agents sur place.

Quelques minutes auparavant, le service de police de la capitale fédérale avait souligné qu'une foule imposante était présente sur la rue Rideau. La police recommande à la population d'éviter le secteur, où de nombreux policiers ont été dépêchés.

Plus tôt vendredi, les autorités de la capitale se disaient prêtes à accueillir le groupe surnommé «Rolling Thunder». Une présence policière accrue était prévue tout au long de la fin de semaine. 

Une zone d’exclusion de véhicule a aussi été mise en place près de la colline parlementaire pour éviter que la situation de l’hiver dernier, où des camionneurs avaient bloqué les rues pendant des semaines, se reproduise. 

Plusieurs motocyclistes sur place ont affirmé être venus dans la capitale nationale pour démontrer leur mécontentement face aux mesures sanitaires, un discours semblable aux manifestants du dernier convoi. 

La crainte du retour du passeport vaccinal, et le port du masque encore obligatoire au Québec inquiètent les manifestants. 

Des commerçants inquiets         

Plusieurs commerçants, qui ne se sont pas complètement remis des impacts du dernier convoi, craignent ces nouveaux visiteurs dans la capitale. Certains avaient d’ailleurs décidé de fermer vendredi en prévision de l’arrivée des motocyclistes. 

Des résidents de la ville se disent aussi inquiets du déroulement de la fin de semaine, mais croient que la police a appris des événements de l’hiver dernier et arrivera à contenir les débordements. 

Un autre groupe de motocyclistes devrait arriver samedi. Entre 500 et 1000 personnes sont attendues. 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.