/sports/homepage

Guy Lafleur: «c'est un chum que je viens de perdre»

Encoure sous l’effet de l’émotion , le chroniqueur et ami de Guy Lafleur, Rodger Brulotte avait les larmes aux yeux lorsqu’il a vu pour la première fois le montage visuel des funérailles du numéro 10.

• À lire aussi: «Guy a amené de l’espoir»

• À lire aussi: Funérailles de Guy Lafleur: la première idole de Martin St-Louis

• À lire aussi: Patrick Roy a retenu la prestance de Guy Lafleur

«Je regardais ça avec toi et là je pleure parce que je m’aperçois qu’il est parti pour de vrai», dit M. Brulotte les yeux rougis par l’émotion.

Il ajoute que la grande différence entre Maricie Richard, Jean Béliveau et Guy Lafleur, c’est la proximité du démon blond avec ses partisans.

«Lafleur c’est notre chum, c’est le chum de toutes les générations, donc moi Guy c’est un chum que je viens de perdre», dit-il.

Le chroniqueur a expliqué au «Bilan» que lorsque tu côtoyais Guy Lafleur, tu ne te sentais jamais de trop parce qu’il prenait toujours le soin de bien t’intégrer ou t’accompagner.

«Il va toujours être là parce qu’il a toujours été présent. Il y a de grands hommes, mais qui ne sont pas présents, lui c’est un gars qui était présent qui est devenu un grand homme», souligne l'analyste.

Voyez l’extrait complet dans la vidéo ci-dessus.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.