/buzz/homepage

Une araignée géante bientôt au Canada?

Une araignée géante japonaise qui envahit déjà les États-Unis pourrait arriver au Canada selon un expert, bien qu’il ne pense pas qu’il faille s’alarmer pour l’instant.

• À lire aussi: Six choses à savoir sur l’araignée Joro

L'araignée Joro pourrait facilement embarquer clandestinement sur les voitures et les camions, a déclaré au Global News Andy Davis, chercheur à l'Université de Géorgie et co-auteur d'une étude sur l'araignée envahissante trouvée aux États-Unis.

Depuis son arrivée aux États-Unis en 2013, de nouvelles recherches suggèrent que l’arachnide envahissant pourrait se propager sur la majeure partie de la côte est.

AFP

Cela signifie qu'elle pourrait faire son chemin jusqu'au Canada dans les deux prochaines années, selon M.Davis.

«Peut-être que l'araignée ne pourra pas survivre, ou peut-être qu'elle le fera, mais je peux tout à fait voir une araignée arriver au Canada», a affirmé le chercheur.

«Elle a été découverte pour la première fois près d'une grande autoroute, c'est pourquoi nous pensons qu'elle est arrivée en Géorgie par conteneur. Et depuis, elle s'est propagée dans la majeure partie du nord et du nord de l'État, et maintenant dans deux ou trois autres États à proximité », a déclaré l'expert.

Écoutez les actualités avec Philippe-Vincent Foisy et Alexandre Moranville-Ouellet sur QUB radio :

Selon lui, l'araignée Joro est assez inoffensive pour les personnes et les animaux domestiques, et très timide.

«Elles ne pourraient même pas vous mordre si elles le voulaient, donc quoi qu'il arrive, elles sont assez inoffensives», a déclaré M. Davis.

AFP

M. Davis a exprimé qu'il était trop tôt pour savoir avec certitude si l'araignée Joro nuirait à l'écosystème local.

«Nous n'avons pas vraiment de données concrètes à ce sujet. Pour l'anecdote, il semble que la Joro ne fasse pas de ravages pour le moment, comme d'autres espèces envahissantes», a-t-il déclaré.

M. Davis a également poursuivi en disant que l’araignée Joro pourrait même servir de source de nourriture supplémentaire pour les prédateurs indigènes comme les oiseaux.

 Écoutez l'entrevue de Richard Martineau avec André-Philippe Drapeau Picard, préposé aux renseignements entomologiques de l’insectarium sur QUB radio :  

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.