/regional/estduquebec/cotenord

Côte-Nord: des conducteurs d’autobus revendiquent

Une quarantaine de conducteurs d’autobus scolaires de la Manicouagan ont dénoncé leurs conditions de travail et salariales devant le bureau du député de René-Lévesque Martin Ouellet, lundi matin, à Baie-Comeau.

• À lire aussi: Enfants privés de transport scolaire: l’accessibilité à l’éducation en péril, déplore QS

Les syndiqués estiment que le transport scolaire sera en péril si rien n’est fait et que leur métier s’est de plus en plus complexifié avec les années et les salaires n’ont pas suivi.

Sur la Côte-Nord, un conducteur d’autobus gagne environ 20 000 dollars par année. Sans augmentations salariales, les compagnies d’autobus scolaires seraient incapables d’attirer de nouveaux conducteurs.

Martin Ouellet a promis aux manifestants de rencontrer le Centre de services scolaire de l’Estuaire, et ce, afin de savoir si l’enveloppe budgétaire dédiée au transport scolaire est utilisée au maximum.

Le député du Parti québécois ne souhaite d’ailleurs pas de rupture de service comme ailleurs au Québec.

Les conducteurs d’autobus scolaires de toute la province convergeront vers l’Assemblée nationale du Québec, samedi prochain, pour un grand rassemblement.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.