/news/world

Équateur: 43 morts dans une nouvelle émeute dans une prison

Au moins 43 prisonniers sont morts lors d'affrontements entre bandes rivales lundi dans une prison d'Équateur, a annoncé le parquet équatorien.

• À lire aussi: Équateur: soldats et policiers reprennent le contrôle total de la prison de Guayaquil

• À lire aussi: Prisons en Équateur : les chefs des armées et pénitentiaire démissionnent

• À lire aussi: Équateur: nouveau massacre dans la prison de Guayaquil, 68 morts

«Quarante-trois détenus sont pour l'heure décédés», a annoncé le bureau du procureur général sur son compte Twitter, tandis que le ministre de l'Intérieur, Patricio Carrillo, a annoncé 41 morts lors d'une conférence de presse.

Ces violences ont eu lieu dans la prison de Bellavista, dans la province de Santo Domingo de los Tsachilas, environ 80 km à l'ouest de Quito.

Sur place, des blessés portant des plaies au visage étaient pris en charge par des ambulances et des proches des détenus se pressaient autour du centre pénitentiaire pour tenter d'obtenir des informations, a constaté l'AFP.

Les affrontements entre membres de deux bandes rivales ont éclaté au petit matin, a précisé le ministre, provoquant le déclenchement des «protocoles de sécurité» pour contenir les «troubles à l'ordre» dans la prison.

Une quarantaine de prisonniers qui avaient profité de la cohue ont tenté de s'évader, mais ont été repris par la police, a ajouté M. Carrillo.

Les affrontements, souvent d'une extrême violence, sont récurrents dans les prisons équatoriennes, où près de 350 détenus ont trouvé la mort depuis février 2021.

Le dernier épisode avait eu lieu début avril dans une prison du sud du pays, où 20 prisonniers avaient trouvé la mort et certains corps été mutilés.

Selon le gouvernement, des gangs rivaux de trafiquants de drogue, infiltrés ou contrôlés par des cartels mexicains, se livrent une guerre sans merci pour prendre le contrôle des prisons surpeuplées, guerre que les autorités ont été jusqu'à présent impuissantes à endiguer.

En 2021, l'Équateur a saisi un record de 210 tonnes de drogues, principalement de la cocaïne. Pour 2022, les saisies ont atteint à ce jour environ 70 tonnes.

Bordé par la Colombie et le Pérou, les plus grands producteurs de cocaïne au monde, l'Équateur sert de port de départ pour les expéditions illicites, principalement vers les États-Unis et l'Europe.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.