/regional/estduquebec/basstlaurent

Les camionneurs du Bas-Saint-Laurent sont exaspérés

Plus d'une soixantaine de camionneurs se sont donné rendez-vous lundi dans les rues de Rimouski et de Mont-Joli pour réclamer une augmentation nette de leurs tarifs pour compenser la flambée du prix du carburant.

• À lire aussi: Les camionneurs du Saguenay en ont assez

«En mars, chaque fois que les camionneurs mettaient du diesel, ça leur coûtait 0,60 $/L de leur poche. Ils travaillent à perte. Au mois de mai, on va être au-delà de 1 dollar (de pertes)», s’insurge Maxim Leblanc, directeur général chez Les Transporteurs en Vrac de Rimouski.

En effet, depuis des mois maintenant, les camionneurs de transport en vrac opèrent à perte.

Le prix à la pompe qui ne cesse d'augmenter leur gruge tout espoir d'arriver à flot. Le gouvernement du Québec ne rembourse que 1,14 $ le litre de carburant alors que lundi matin, un litre de diesel en coutait 2,55 dollars à Mont-Joli.

«Ça va être la faillite. Ça nous prend de l’aide», soutiennent deux camionneurs rencontrés.

Les manifestants interpellent le ministère des Transports.

«On devrait avoir une déduction pour ça parce que c’est grâce à nous si on a de belles routes au Québec qui sont complétées à temps», ajoute un autre conducteur.

«Ça fait trois années intenses qu’on se bat. On veut bien aider la population, on veut bien aider nos fournisseurs de travail, mais ça n’a plus de bon sens», tranche un camionneur, exaspéré.

Ces routiers sont catégoriques: si le gouvernement ne répond pas rapidement à leurs demandes, d’autres manifestations de plus grande envergure pourraient avoir lieu d’ici les prochaines semaines.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.