/news/law

Un jeune vulnérable forcé de se prostituer

Bloc Justice

Photo Fotolia

Un proxénète qui a profité de la vulnérabilité d’un jeune homme aux capacités cognitives limitées en le forçant à offrir des services sexuels a écopé lundi de 12 mois de détention.

Zakary Perron-Papineau, qui devait recevoir sa sentence pour proxénétisme, a tenté d’échapper à la justice en mars dernier. Après un mois de cavale, il a finalement été arrêté la semaine dernière et restera détenu jusqu’à la fin de sa peine. 

Zakary Perron-Papineau et Olivier Smith ont forcé un jeune homme à se prostituer.

Photos tirée de Facebook,Service de police de l’Agglomération de Longueuil

Zakary Perron-Papineau et Olivier Smith ont forcé un jeune homme à se prostituer.

À l’automne 2020, son coaccusé Olivier Smith et lui avaient fait la connaissance de la victime, un jeune homme qui présentait une certaine « lenteur », en raison d’un traumatisme crânien subi lorsqu’il était enfant, peut-on lire dans le résumé conjoint des faits.  

La victime s’est d’emblée dite intéressée à être escorte. Mais le jeune homme de 22 ans voulait le faire auprès de femmes. 

Perron-Papineau et Smith l’ont à plusieurs reprises poussé à faire de la prostitution masculine. Ils insistaient en évoquant l’argent qu’ils pourraient faire. 

Selon le jeune homme, les coaccusés sont même allés jusqu’à prendre des photos de lui en sous-vêtements et auraient publié des annonces d’escorte masculine sur l’application GRINDR.  

Pas un sou

Malgré son refus d’offrir des services sexuels homosexuels, Olivier Smith l’a appelé en pleine nuit, en mars 2021, pour l’aviser qu’un rendez-vous avec un client était prévu le lendemain. L’entente était qu’ils se divisent l’argent.

Le jeune homme a alors été contraint de faire une fellation à un inconnu, en plus d’avoir une relation sexuelle complète, lors de laquelle le condom s’est brisé. Il a été payé 80 $. 

Mais il n’a finalement pas touché un sou. Zakary Perron-Papineau a plutôt gardé sa part, lui disant être en mesure de flipper son argent. Plus tard en journée, il l’a averti qu’il avait un autre client pour lui. Perron-Papineau a été arrêté peu après. 

Si la victime a accepté d’offrir des services sexuels contre son gré, c’est parce qu’elle ne « voulait pas décevoir les coaccusés », peut-on lire dans le document de cour. Le jeune homme les considérait comme ses amis. Mais il disait aussi avoir un peu peur d’eux, puisque ses amis se vantaient souvent de leur mode de vie violent. 

Pas une peine sévère

Même s’il dit faire encore des cauchemars en lien avec « l’agression sexuelle » subie par le client, le jeune homme forcé à se prostituer n’a pas de rancœur envers Zakary Perron-Papineau. 

Mais il espère que ce dernier ne fera pas vivre à d’autres ce qu’il a dû subir, a résumé lundi en salle d’audience la procureure de la Couronne au dossier, Me Ève Malouin, au palais de justice de Longueuil.

L’accusé, âgé de 20 ans, a écopé d’une sentence de 12 mois de détention. Il s’agit d’une peine qui n’est « pas particulièrement sévère » a admis Me Malouin, en présentant la suggestion commune à la juge. 

Mais elle tient compte du « parcours de vie difficile de l’accusé », qui a des problèmes de consommation de drogue depuis l’âge de 12 ans. 

Olivier Smith a pour sa part récemment écopé d’une peine de 15 mois de détention pour proxénétisme. 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.