/news/law

Francis Martel plaide coupable de complicité après le meurtre

Francis Martel, présumé complice de René Kègle dans le meurtre d’Ophélie Martin-Cyr, a plaidé coupable au chef de complicité après le meurtre au palais de justice de Trois-Rivières. 

• À lire aussi: René Kègle subira un premier procès en octobre prochain

• À lire aussi: La troisième enquête préliminaire de René Kègle s'ouvre à Trois-Rivières

L’accusation d’homicide involontaire est en arrêt conditionnel étant donné que les déclarations de culpabilités multiples issues des mêmes faits sont interdites. Il s’agit du fruit d’une négociation de plus d’un an et demi entre les deux parties.

Pour ne pas nuire au procès de René Kègle, l’accusé principal dans l’affaire de meurtre, une ordonnance de non-publication empêche la divulgation du contenu de la déclaration de culpabilité. 

René Kègle et Francis Martel ont été arrêtés dans les heures qui ont suivi la découverte du corps de la jeune fille de 19 ans, dans un champ de Yamachiche, en octobre 2018. La jeune femme ainsi qu’une amie auraient été emmenées dans un véhicule par les deux accusés. L’autre passagère, à l’époque âgée de 21 ans, avait réussi à s’enfuir du véhicule alors que Kègle aurait déchargé une arme à feu en sa direction.

Francis Martel, aujourd’hui âgé de 35 ans, écope d’une peine de cinq ans et dix mois d’emprisonnement auxquels s’ajouteront une probation de trois ans et une interdiction d’arme. De plus, il ne pourra pas entrer en contact avec la famille de la victime ainsi que les personnes impliquées dans le procès de René Kègle. Il s’agit d’une proposition commune entre la couronne et la défense.

Considérant que Francis Martel a déjà purgé 43 mois de prison, il sera éligible, cet automne, à une libération conditionnelle puisqu’il aura purgé les deux tiers de sa peine.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.