/news/politics

Pénurie de main-d’oeuvre: le Québec devrait accueillir au moins 70 000 immigrants par an, selon le PLQ

Photo d'archives, Didier Debusschère

Le Québec devrait accueillir au moins 70 000 immigrants par année pour répondre à la pénurie de main-d’œuvre criante, selon la cheffe libérale Dominique Anglade. 

• À lire aussi: Pénurie de travailleurs: des employeurs offrent de payer les frais de scolarité

Elle en prend pour preuve la cible d’immigration fixée par le gouvernement de François Legault pour 2022, établie exceptionnellement à 70 500 pour rattraper un retard dû à la pandémie.  

«Si on est capable d’avoir une capacité d’accueil de 70 000, moi je pense qu’on se base là-dessus et on fait le tour (des besoins) avec l’ensemble de nos régions, a affirmé mardi la cheffe du Parti libéral du Québec. La base, c’est ce qu’on a accueilli cette année, en 2022».  

Selon Dominique Anglade, tous les coins de la province, aux prises avec un grave manque de personnel, devraient avoir leur mot à dire sur les seuils d’immigration. «On veut tout décider à Québec et on voit que ça ne fonctionne pas cette manière de faire», a-t-elle insisté, en point de presse à l’Assemblée nationale. 

Dès son arrivée au pouvoir en 2018, la CAQ a abaissé à 40 000 la cible d’immigration, comme elle s'était engagée à le faire en campagne électorale. Mais depuis, les seuils ont été revus à la hausse.  

Pour 2022, le gouvernement Legault a maintenu sa cible d’immigration oscillant entre 49 500 et 52 500, mais un important rattrapage s'ajoute. Les 18 000 personnes qui n’ont pu obtenir leur résidence permanente comme prévu dans les deux dernières années en raison de délais administratifs du fédéral et de la fermeture des frontières causée par l’épidémie de COVID-19 seront également admises.   

Lors de l’étude des crédits budgétaires la semaine dernière, François Legault et Dominique Anglade se sont d’ailleurs coltaillés à ce sujet. Le premier ministre a rappelé que la cible de 2022 est exceptionnelle.  

«(Dominique Anglade dit qu’il) manque de logement, (mais) là, elle nous dit il y a assez de logement pour accueillir 70 000 immigrants par année!, a-t-il raillé. Ce que souhaite la cheffe de l ‘opposition officielle, c’est avoir le plus d’immigrants possible, même des immigrants qui vont gagner 15 $ de l’heure.»

– Avec la collaboration de Marc-André Gagnon