/news/society

L'anxiété de performance plus présente chez les élèves au public qu’au privé

Un élève sur trois de troisième et quatrième secondaire a indiqué vivre de l’anxiété de performance, selon une étude dont les résultats préliminaires sont présentés dans le cadre du congrès de l’ACFAS.

Photo d’archives

Un élève sur trois de troisième et quatrième secondaire a indiqué vivre de l’anxiété de performance, selon une étude dont les résultats préliminaires sont présentés dans le cadre du congrès de l’ACFAS.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, l’anxiété de performance est plus présente chez les élèves des écoles publiques que privées.

• À lire aussi: Hausse de 76% des absences d’élèves non liées à la COVID

C’est du moins l’une des conclusions d’une étude menée par Gabrielle Yale-Soulière, psychoéducatrice et étudiante au doctorat en psychologie à l’Université de Montréal, dont les résultats préliminaires sont présentés à l’occasion du congrès de l’ACFAS.

Dans le cadre de cette recherche, 438 jeunes de troisième et quatrième secondaire répartis dans cinq écoles publiques ou privées de Montréal ont été interrogés à différents moments pendant l’année scolaire 2020-2021.

Résultat : 33 % des ados ont indiqué vivre de l’anxiété de performance la grande partie du temps. Lors d’un examen, ils ont des maux de ventre, de la difficulté à respirer ou le cœur qui s’emballe et ils se sentent désorganisés ou peu concentrés.

L’anxiété de performance semble toutefois plus présente dans les écoles publiques que privées, des résultats qui peuvent d’abord paraître «contre-intuitifs» considérant le contexte plus «compétitif» de plusieurs écoles privées, indique Mme Yale-Soulière.

Chez les élèves plus faibles

Or, il est faux de croire que l’anxiété de performance est surtout réservée aux élèves les plus forts qui stressent à l’idée de faire la moindre erreur lors d’un examen. 

Au contraire, il a été démontré que l’anxiété de performance est généralement plus répandue parmi les élèves plus faibles, pour qui le risque d’échouer lors d’un examen est bien réel. «L’enjeu est beaucoup plus grand pour eux», résume la psychoéducatrice.

Puisque plusieurs écoles privées sélectionnent leurs élèves sur la base de leurs résultats scolaires, l’anxiété de performance pourrait être plus présente dans les écoles publiques simplement parce que ces établissements accueillent davantage d’élèves plus faibles ou ayant des difficultés d’apprentissage.

Il est aussi possible que les élèves fréquentant les écoles privées aient davantage de facteurs de protection qui diminuent les risques de faire de l’anxiété de performance (bonne habilité d’étude, accès à des services professionnels, etc.).

Anxiété généralisée

Par ailleurs, selon une autre étude de l’Institut de la statistique du Québec présentée à l’ACFAS mardi, près du quart (23,2 %) des jeunes âgés de 23 ans au printemps 2021 présentaient des symptômes d’anxiété généralisée, comparé à 14,7 % au printemps 2018.

Cette proportion est à peine plus élevée parmi les étudiants des cégeps et des universités, mais elle est deux fois plus grande chez les filles que les garçons.

L’étude en bref  

438 élèves de 3e et 4e secondaires interrogés dans cinq écoles publiques ou privées de Montréal

33% d’entre eux vivent de l’anxiété de performance

18% vivent de l’anxiété de performance modérée

15% vivent de l’anxiété de performance élevée

Source : L’anxiété de performance en milieu scolaire : portrait de la situation et évaluation d’une intervention probante, Gabrielle Yale-Soulière, Gabriela Campeau, Charlène Gauthier et Lyse Turgeon

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous partager à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse jdm-scoop@quebecormedia.com ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.