/news/world

Un ancien ministre haïtien de la jeunesse et sports accusé de viol sur mineur

Statue of justice

sebra - stock.adobe.com

Un ex-ministre haïtien de la jeunesse et des sports est visé par une plainte pour viol, transmise mercredi à l'AFP, déposée par l'un de ses anciens élèves dans les années 80 lorsqu'il était enseignant dans une prestigieuse école privée.

La plainte pour «attentat à la pudeur consommé avec violences et viols répétés», déposée mardi au tribunal de Port-au-Prince, affirme qu'Evans Lescouflair, ministre entre 2008 et 2011, a abusé de Claude-Alix Bertrand lorsqu'il avait 11 ans. 

M. Lescouflair n'a pas répondu dans l'immédiat aux sollicitations de l'AFP. 

À l'issue des cours, M. Lescouflair qui était professeur de sports, aurait alors «profité de (l') incapacité (du plaignant) à se défendre et usé de pressions psychologiques et de menaces, (...) pour le forcer à lui exposer sa nudité, à se déshabiller, ensuite attenter à sa pudeur via des attouchements sexuels d'abord, puis finalement le violer régulièrement», précise le document de six pages.

L'institution Saint-Louis-de-Gonzague, établissement privé pour garçons situé au cœur de la capitale Port-au-Prince, dirigé par des frères catholiques, «était rapidement devenue pour la petite victime un lieu à éviter à tout prix», détaille la plainte.

Écartée de l'école sur recommandation médicale, la victime, murée dans le silence, aurait continué à subir les crimes de son professeur qui aurait proposé aux parents «d'aider l’élève à se tirer d'affaire». 

Au domicile de l'enseignant, Claude-Alix Bertrand aurait alors vécu «des sévices tant physiques, sexuels que moraux de la part d'Evans Lescouflair pendant près de deux années», selon les précisions consignées dans le document judiciaire. 

Devenu ambassadeur de bonne volonté pour l'UNESCO pour le secteur touristique et sportif d'Haïti, Claude-Alix Bertrand, qui vit aujourd'hui en Californie, a pour la première fois témoigné de ces violences présumées lors d'une vidéoconférence diffusée en direct sur internet au mois de mars.

Le Code pénal haïtien prévoit la réclusion à perpétuité pour les cas de viol sur mineur de moins de 15 ans.

Suite au dépôt de cette plainte, Evans Lescouflair est invité à se présenter au parquet de Port-au-Prince jeudi. 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.