/news/world/guerre-en-ukraine

Crime de guerre: une vidéo à glacer le sang montre l’exécution de deux civils

[Attention les images dans le texte et la vidéo sont difficiles à regarder.]

Bien que la guerre en Ukraine semble loin d’être terminée, les enquêtes pour crimes de guerre perpétrés depuis le début de l’invasion russe se multiplient, et certaines preuves glacent le sang.

• À lire aussi: EN DIRECT | 78e jour de guerre en Ukraine

• À lire aussi: Ukraine : premier procès pour crime de guerre lié à l’invasion russe

Le réseau CNN a obtenu les images d’une caméra de surveillance montrant un possible crime de guerre perpétré contre deux civils, deux hommes non armés, tirés dans le dos par des militaires russes. 

Même s’ils n’étaient pas en confrontation, les hommes ont été abattus lâchement, par les militaires russes qui leur avaient demandé une cigarette quelques secondes auparavant.

capture d'écran | CNN

La scène se déroule dans un concessionnaire automobile, à un jet de pierre d’une autoroute non loin de Kyïv, où une attaque violente venait de se produire. 

Les faits se déroulent au début de l’invasion russe, le 19 mars, lorsque les troupes de Poutine tentent d’atteindre la capitale. 

Le concessionnaire automobile, qui n’était pas impliqué dans la bataille, mais se trouvait en bordure de l’autoroute, reçoit la visite d’au moins une demi-douzaine de soldats armés. 

À l’intérieur du commerce, deux hommes ukrainiens se préparent à aller à la rencontre des soldats. 

L’un d’eux est le propriétaire du commerce, mais la famille n’a pas souhaité dévoiler son identité. 

L’autre homme a été engagé pour protéger les lieux. «Mon père s’appelle Leonid Oleksiyovych Plyats», explique sa fille Yulia Plyats en entrevue à CNN. 

Elle souhaite que le monde connaisse son nom et ce que les Russes lui ont fait. 

Les deux hommes non armés vont à la rencontre des soldats russes. Ils discutent avec eux quelques instants, et s’éloignent par après, ne suspectant pas ce qui était en train de se préparer. 

capture d'écran | CNN

Les soldats, eux, décident de revenir sur leurs pas et tirent de sang-froid, sans avertissement.

Blessé, mais vivant   

Gravement blessé, Leonid se relève quelques instants plus tard. 

Il perd beaucoup de sang, retourne à l’intérieur du commerce et appelle du renfort. 

Il explique à la brigade de protection ukrainienne tout ce qui vient de se passer. 

capture d'écran | CNN

Malheureusement, quand les hommes de l’armée ukrainienne arrivent, il est presque trop tard. Leonid Oleksiyovych Plyats a déjà perdu d’énormes quantités de sang. 

«Un homme de notre groupe est allé là-bas et le gars était toujours en vie. Il lui a donné des pansements, a essayé de lui prodiguer les premiers soins, mais les Russes ont commencé à tirer», raconte un homme de l’armée ukrainienne. 

Leonid Oleksiyovych Plyats n’a pas survécu, et les Russes ont pilonné le concessionnaire.

Leonid Oleksiyovych Plyats

La fille de Léonid n’a pas été capable de regarder la vidéo, mais elle souhaite la conserver pour les générations futures, pour ne pas oublier ce qui s’est passé.  

Elle se souvient des derniers mots que son père lui a dit : «au revoir, bisous, dis bonjour à tes garçons».

***Voyez le reportage complet dans la vidéo ci-dessus.***

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.