/news/world

La Corée du Nord a tiré des «missiles balistiques»

La Corée du Nord a lancé trois missiles balistiques, a annoncé jeudi l’armée sud-coréenne, quelques heures après que Pyongyang eut annoncé avoir détecté le tout premier cas de la COVID-19 sur son territoire. 

«Trois missiles balistiques de courte portée ont été tiré depuis depuis Sunan, au nord de Pyongyang vers 18H29, a déclaré à l’AFP le chef d’état-major interarmées de Corée du Sud, précisant qu’ils ont été tirés vers de la mer de l’Est, aussi appelée mer du Japon.

• À lire aussi: Premier cas de COVID en Corée du Nord, Kim Jong Un ordonne un confinement national

Le ministère japonais de la Défense a également confirmé ce tir et les garde-côtes du pays ont déclaré à l’AFP avoir émis une alerte.

Il pourrait s’agir du seizième tir d’essai depuis le début de l’année et il intervient deux jours après l’investiture, du nouveau président sud-coréen Yoon Suk-yeol.

La Corée du Nord a également procédé, selon Séoul et Tokyo, à deux essais distincts de missiles balistiques au cours de la semaine précédant son investiture.

Pourtant sous le coup de sanctions internationales, imposées en représailles contre son programme de missiles et d’armes nucléaires, la Corée du Nord a considérablement intensifié ses essais cette année, tout en ignorant les propositions de négociation des États-Unis.

Plus tôt dans la journée de jeudi, la Corée du Nord a annoncé avoir enregistré son tout premier cas de COVID et qualifié la situation de «grave et urgente».

Le dirigeant Kim Jong Un est apparu masqué à la télévision pour la première fois et a ordonné un confinement national.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.