/news/world

La disparition d'une mère de famille élucidée 36 ans plus tard

closeup on logo of urban police car

Goodpics - stock.adobe.com

Après 36 ans de doutes et d'incertitudes, la disparition inexpliquée d'une jeune femme en France a été «enfin élucidée»: un homme de 56 ans a été accusé pour «enlèvement, séquestration et meurtre» après être passé aux aveux, a annoncé le procureur de Grenoble.

Marie-Thérèse Bonfanti, à l'époque âgée de 25 ans et mère de deux enfants, avait disparu sans laisser de traces le 22 mai 1986 à Pontcharra alors qu'elle distribuait des journaux. 

L'enquête, qui avait fait l'objet d'un abandon en novembre 1987, avait été rouverte en 2020 notamment grâce à «la persévérance des familles» et à la «volonté» des enquêteurs, a déclaré Éric Vaillant, procureur de la République de Grenoble lors d'un point presse.

Le suspect habitait à proximité à l'époque, il avait été soupçonné puis relâché. Interpellé sur la base de nouveaux éléments, il «a reconnu l'avoir tuée», pendant sa garde à vue et devant le juge d'instruction, a-t-il précisé.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.