/regional/montreal/montreal

La pression toujours élevée dans les urgences

 Les employés de l’hôpital Maisonneuve-Rosemont ont manifesté devant l’établissement jeudi après-midi, alors que les urgences débordent toujours. 

• À lire aussi: «L’été va être très difficile» pour les travailleurs de la santé

«Le ministre Dubé qui pense que tout va bien, on croit qu’il vit dans un monde de licornes,» explique le porte-parole du syndicat des professionnelles en soins de l’Est-de-l’Île-de-Montréal, Denis Cloutier. «La réalité c’est que c’est désastreux dans les hôpitaux à Montréal». 

Bris de services, taux d’occupation dans les urgences à 200%, c’est présentement la situation dans cet hôpital qui dessert pourtant 27% de la population montréalaise, mais ne compte que 17% des lits. 

La FIQ, le syndicat qui représente les infirmières, était également sur place pour défendre le point qu’il y a un manque criant de personnel dans tous les hôpitaux de la province.

«Même si c’est la fin de l’urgence sanitaire, les impacts de la pandémie sont toujours présents dans le réseau de la santé,» explique Julie Bouchard, présidente de la FIQ. 

Bouchard souhaite que le gouvernement établisse de nouvelles mesures pour l’été, car selon elle, «le dessin est assez catastrophique». 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.