/news/world/guerre-en-ukraine

Le G7 doit protéger les pays pauvres des effets de la guerre en Ukraine

Les pays les plus défavorisés doivent être protégés des répercussions de la guerre en Ukraine, a estimé jeudi la ministre allemande des Affaires étrangères à l'ouverture d'une réunion avec ses homologues du G7 dans le nord de l'Allemagne.

• À lire aussi: Des bourses d’études pour les réfugiés ukrainiens

• À lire aussi: Crime de guerre: une vidéo à glacer le sang montre l’exécution de deux civils

• À lire aussi: La Russie veut obliger les taxis à remettre les données des passagers aux services de sécurité

«En tant que pays les plus industrialisés, nous avons une responsabilité particulière», a estimé Annalena Baerbock dans une déclaration à Wangels, sur les bords de la Baltique, marquant le coup d'envoi d'une réunion qui dure jusqu'à samedi.

Les ministres vont notamment discuter des moyens de «débloquer le blocus des céréales» provoqué par la Russie.

«2,5 millions de tonnes de céréales sont actuellement bloquées en particulier dans le port ukrainien d'Odessa qui correspondent à des denrées alimentaires pour un million de personnes dans le monde», a déclaré la cheffe de la diplomatie dont le pays préside le G7 cette année.

«Les pays africains et du Moyen-Orient en ont besoin en urgence», a-t-elle ajouté et «cette crise alimentaire qui commence à gronder est encore aggravée par les effets du climat au niveau mondial».

«Bien sûr nous allons discuter de la poursuite de notre soutien à l'Ukraine, mais aussi comment nous pouvons venir en aide aux plus pauvres dans cette situation», a-t-elle dit.

L'invasion de l'Ukraine lancée le 24 février puis les sanctions imposées dans la foulée à Moscou ont particulièrement durement touché les pays africains, déjà aux prises avec la pandémie de Covid-19 et de l'urgence climatique.

D'autant que de nombreux pays africains dépendaient pour se nourrir de la Russie et l'Ukraine, deux exportateurs majeurs de blé, maïs, colza et huile de tournesol.

Les moyens de soutenir Kiev contre l'invasion russe restera au cœur des discussions lors de cette réunion à laquelle participeront aussi vendredi les chefs de la diplomatie ukrainien Dmytro Kouleba et moldave Nicu Popescu.

La ministre indonésienne des Affaires étrangères Retno Lestari Marsudi participera aussi en visioconférence, en tant que pays présidant le G20.

Le G7 rassemble les sept puissances les plus riches de la planète: Allemagne, France, Italie, Canada, Etats-Unis et Japon.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.