/finance/homepage

Les plaisanciers doivent-ils adapter leur budget ou changer leurs habitudes?

Les plaisanciers devront adapter leur comportement sur l’eau en raison du prix de l’essence ou prévoir un budget vacances plus garni.

Avant même que la saison nautique commence, on sait déjà que le prix de l’essence aura un impact.

«Ces plaisanciers-là ont un budget à respecter pour leur saison et je pense qu’un coup ce budget-là respecté, ils vont rester plus à quai. Je vais avoir moins de sorties», a expliqué le directeur général de la Marina de Trois-Rivières, Mario Cloutier.

Pour la marina, les profits de la vente d’essence vont diminuer. Les revenus sont calculés en fonction du litre d’essence vendu et non du montant de la facture.

Le budget vacances va donc diminuer plus vite qu’à l’habitude parce qu’en plus, le prix des bateaux est aussi plus élevé.

«Les premiers acheteurs sont beaucoup moins présents maintenant. On fait affaire plus avec des professionnels, des gens qui ont les moyens de pouvoir se procurer ce qu’ils désirent», a mentionné le copropriétaire de Cabano Marine, Martin Lagacé.

Plusieurs plaisanciers se désolent de cette hausse et avouent prévoir moins de sorties et aller moins vite sur les plans d’eau, question de diminuer leur consommation.

Plusieurs de tournent vers la location d’appareils nautiques au lieu d’acheter.

«Le monde, au lieu d’investir sur un gros engin qui consomme beaucoup d’essence, d’après moi ils vont opter peut-être un petit peu plus pour la location cet été versus les étés précédents», a estimé le copropriétaire de Maximum Locations, Jean-François Houle.

Pour des entreprises qui offrent la location, essence incluse, les répercussions sont plus négatives.

«On essaye le plus possible d’écoper, nous, on essaye vraiment de s’ajuster, mais on va rester à peu près ce prix-là», a indiqué le copropriétaire de Motomarines Évasion, Jean-Christophe Boucher.

«On ne peut pas non plus trop augmenter à chaque année parce que sinon on devient trop cher et ça ne devient plus abordable pour les clients», a renchéri l’autre copropriétaire de la même entreprise, Vincent Spénard.

L’impact s’étend sur presque tous les véhicules récréatifs à essence.

Dans les boutiques, on se rend compte que la clientèle a plus d’intérêt envers ce qui consomme moins.

«On peut voir un ralentissement à ce niveau des ventes de ce côté-là. Cependant, c’est comme toute chose, le coût va faire que ça va revenir plus tard les ventes là-dedans, mais la demande est croissante au niveau de l’électricité et à batterie», a raconté le propriétaire de Motosport 4 saisons, Alain Roy.

Les vacanciers devront donc changer leurs habitudes de loisir ou adapter leur budget en conséquence.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.