/news/politics

L'ex-maire Labeaume honoré par ses pairs

L'ancien maire de Québec, Régis Labeaume, a été honoré jeudi pour l'ensemble de sa carrière politique, une reconnaissance qui l'a particulièrement touché. 

• À lire aussi: Les villes obtiendront la priorité de rachat sur leurs territoires, promet Legault

• À lire aussi: Manifestation au départ du collège Dawson: Anglade à la tête d’un «cortège libéral» contre la réforme de la loi 101

«Il n'y a pas un plus bel honneur venant de ceux et celles qui connaissent la job», a exprimé M. Labeaume, qui a prononcé un court discours devant les quelque 1500 délégués réunis à Québec dans le cadre des Assises de l'Union des municipalités du Québec (UMQ).

L'instance, formée d'élus municipaux, l'a nommé membre honoraire 2022, quelques mois après sa retraite de la politique municipale, dans laquelle il a baigné pendant 14 ans. 

Engagement 

L'ex-maire a reçu les éloges de son successeur, Bruno Marchand, qui a salué son «engagement durable et indéfectible, malgré ce qu’il en coûte pour soi et pour le corps». Il a aussi souligné combien M. Labeaume avait été un «phare» dans les moments plus difficiles des tragédies vécues récemment à Québec.

MARCEL TREMBLAY/Agence QMI

La mairesse de Montréal, Valérie Plante, a de son côté rappelé que Régis Labeaume était une «bibitte politique», mais aussi un «maire avec une grande ambitions pour sa ville et qui faisait les choses avec son cœur».

Il a été «l'artisan de plusieurs grands projets» et s'est «dévoué pour sa communauté», a de son côté soutenu le président de l'UMQ, Daniel Côté, maire de Gaspé. «Sa vision a changé le visage de la ville de Québec en lui donnant un nouvel élan.»Revenant sur ses 14 années en politique, qui ont été «les meilleures» au niveau professionnel, M. Labeaume s'est dit fier d'avoir pu concrétiser sa «vision» de la ville et d'être sorti de la politique «blanc comme neige». 

Autonomie 

En guise de message aux élus toujours actifs, il a averti que l'autonomie municipale âprement défendue par les Villes n'est pas atteinte et que la «bataille continue». Et selon lui, l'instance pour mener cette lutte est l'UMQ. «L'UMQ a fait de grandes choses. Ça va passer par l'UMQ si vous voulez changer les choses.»

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.