/buzz/homepage

Ontario: une opération d’importation d’armes interrompue par un Yorkshire

yorkshire terrier

Photo Fotolia

Des revendeurs d’armes à feu en Ontario ne doutaient pas qu’une opération d’importation d’armes à feu des États-Unis par drone allait être interrompue par un Yorkshire terrier, un chien de petite taille.

Le 29 avril vers 4 h, les trafiquants avaient prévu de faire circuler le petit avion téléguidé par la rivière St. Clair et le faire remonter jusqu’à Sarnia.

Sur le chemin de l’engin, Pepper, le petit chien résidant à Port Lambton, sur le chemin du drone, avait le goût d’aller uriner. Son maître se voit obliger de sortir avec son animal. À sa sortie, Pepper remarque du mouvement, le drone qui volait dans le ciel. Il décide d’examiner cette situation inhabituelle.

«À ce moment-là, j’ai réalisé qu’il y avait un gars là-bas qui essayait de rester à l’abri de la lumière», a déclaré le propriétaire du chien au «Globe and Mail». «Moi, étant curieux, j’ai attrapé une lampe de poche et j’ai demandé ce qu’il faisait.»

Surpris par la question et la présence du petit chien, l’homme prend ses jambes à son cou, se réfugie dans une voiture et prend la fuite, tout en oubliant le drone, dans lequel il y avait onze pistolets destinés au marché de la revente d’armes de Toronto, selon la Police provinciale de l’Ontario.

«Je me rends compte maintenant que ce type essayait de faire atterrir un drone dans mon jardin, qui n’a pas d’arbres contrairement à beaucoup d’autres propriétés dans le quartier», a ajouté le propriétaire de Pepper. «Nous avons dû le jeter un peu dans une courbe, alors il a décollé et a annulé l’opération.»

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.