/news/society

Sécheresse au Québec : un risque pour les récoltes

Plusieurs jours sans pluie ainsi que des hautes températures pourraient s’abattre sur le Québec, menaçant les plantations maraîchères.

• À lire aussi: «24° et encore de la neige, essayez de battre ça!»

• À lire aussi: La potentielle canicule pourrait battre des records de 130 ans

Les températures sont d’ores et déjà très élevées pour le mois de mai, ce qui pourrait dérégler les récoltes pour les agriculteurs québécois.

Pour ce qui est des champs de céréales, les conditions sont assez exceptionnelles cette année, car les chaleurs sont mieux d’arriver au début de la saison.

«On a une belle plage de temps pour compléter nos travaux. Ça a démarré sur les chapeaux de roues et on n’arrête pas depuis une semaine. Les conditions sont bonnes et c’est sec donc on fait un beau semi», a expliqué Jérémie Letellier, agriculteur et président de l’UPA de la Montérégie, en ondes sur LCN.

Une situation différente pour les maraîchers 

Dans le cas des productions de fruits et légumes, les fortes températures font pousser les productions plus tôt dans la saison, ce qui va obliger les agriculteurs à fortement humidifier leurs champs pour les faire survivre.

«Pour le maraîchage, je parlais avec un ami tantôt qui me disait qu’il va commencer à irriguer ses carottes parce qu’il y a déjà de la mortalité», rapporte M. Letellier.

«Les plans sont petits et fragiles, et commencer à irriguer au mois de mai c’est assez exceptionnel», a-t-il conclu.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.