/news/politics

Un spectacle multimédia sur la façade de l’Assemblée nationale

Photo Stevens LeBlanc

Neuf ans après la fin du Moulin à images, un nouveau spectacle multimédia avec projection vidéo sur un édifice sera présenté cet été, à Québec. Cette fois, c’est la façade de l’hôtel du Parlement qui servira d’écran à Bleu: Le Québec sous les étoiles.  

• À lire aussi: Spectacle de Grégory Charles: Melançon se défend et ne s’excusera pas

• À lire aussi: La prière avant les sessions parlementaires dans la mire du Bloc

D’abord prévue pour l’été 2020, cette création financée par le ministère de la Culture à hauteur de 1,3 million de dollars et produite par la firme québécoise TKNL tiendra l’affiche du 18 au 22 juin, de même que le 24 juin. 

Photo Stevens LeBlanc

On pense pouvoir réunir plus de 10 000 spectateurs par soir devant l’Assemblée nationale (l’accès est gratuit) pour voir, à partir de 21h30, ce spectacle qui cherche à susciter la fierté en revisitant notre histoire dans le cadre des festivités de la fête nationale. 

«Je me rappelle à quel point l’engouement pour le Moulin à images était phénoménal. On avait envie de recréer quelque chose de similaire, qui va présenter notre histoire, nos traditions», a indiqué la vice-première ministre, Geneviève Guilbault. 

Photo Stevens LeBlanc

«C’est une œuvre qui frappera l’imaginaire», a ajouté la ministre de la Culture, Nathalie Roy. 

Photo Stevens LeBlanc

France Castel

Le récit d’une vingtaine de minutes s’articule autour d’une grand-maman, interprétée par France Castel, qui traverse le Québec en canot avec son petit-fils. 

Une cinquantaine d’artistes québécois participent au spectacle, mais c’est France Castel qui en est la figure de proue. 

«Pour moi, France, c’est une femme forte du Québec. Elle fait l’unanimité», a dit d’elle la productrice Nathalie Gélinas, celle qui avait le défi d’animer l’hôtel du Parlement, comme sa firme le fait depuis plusieurs années au parlement canadien, à Ottawa. 

Photo Stevens LeBlanc

Ce n’est pas sans obstacle, mais «c’est un édifice qui répond très bien à la lumière», a-t-elle noté après y avoir fait des tests, il y a deux ans. 

Ailleurs en ville?

Il n’est pas exclu que la vie publique de Bleu: Le Québec sous les étoiles dépasse la fenêtre qui lui a été réservée en juin 2022 et qu’il se déplace ailleurs à Québec dans le futur. 

«Pourquoi ne pas le faire voyager sur d’autres bâtiments?» a soumis Nathalie Roy, ce à quoi la productrice a répondu qu’il était techniquement possible d’adapter le visuel à d’autres façades. 

Par ailleurs, aucune projection n’est prévue à l’horaire le 23 juin, afin de laisser toute la place au spectacle de la Fête nationale, de retour cette année sur les plaines d’Abraham.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.