/news/coronavirus

Bas les masques dès demain

Après s’être imposé durant presque deux ans pour lutter contre la COVID-19, le masque sera de l’histoire ancienne au Québec à compter de samedi.

Le directeur national de la santé publique par intérim, Dr Luc Boileau, avait confirmé mercredi que le port du masque n’allait plus être obligatoire dans les espaces publics.

En revanche, le port du masque demeure exigé dans les transports en commun, les hôpitaux, les cliniques médicales et les centres d’hébergement de soins de longue durée (CHSLD). Il est aussi recommandé pour les personnes vulnérables.

Le port du masque reste recommandé, «lors d’interactions avec des personnes à risque ou pour les tâches nécessitant un rassemblement de personnes dans un espace restreint», a précisé par communiqué, vendredi, la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST).

Bien que ce ne soit plus obligatoire non plus, la CNESST continue de recommander le maintien d’une distance minimale d’un mètre entre les personnes dans les milieux de travail, les salles à manger et les salles de repos. «Des espaces désignés devraient toutefois être prévus pour les personnes à risque, telles que les personnes avec une maladie chronique et celles immunodéprimées», a annoncé la CNESST, ajoutant que des masques devraient demeurer disponibles afin d’assurer la sécurité des travailleurs.

Le télétravail devrait se poursuivre selon les modalités prévues par l’employeur, dont le mode de travail hybride, si cela est possible.

À Montréal, l’Université McGill et l’Université Concordia maintiennent l’obligation du port du masque dans leurs campus.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.