/regional/troisrivieres/mauricie

Deux footballeurs de Trois-Rivières en route vers les USA

Dès la mi-juillet, deux joueurs de 17 ans du Séminaire Saint-Joseph à Trois-Rivières intégreront une équipe de football du Tennessee.

Jaycob Sauvageau et Nathan Brisebois ne s'entraîneront bientôt plus à Trois-Rivières. Dans quelques semaines, ils prendront l'avion vers The Webb School Tennessee aux États-Unis, pour débuter leur camp d'entraînement. Ils ont tous deux été recrutés pour se joindre à la nouvelle équipe. 

Le processus s'échelonne sur plusieurs mois. Les familles ont d'abord fait affaire avec un consultant. Celui-ci a entamé les démarches auprès des équipes américaines pour trouver celles qui seraient intéressées à recevoir les joueurs de la Mauricie. 

Quelques mois plus tard, les finissants de cinquième secondaire ont été acceptés à l'école qu'ils avaient choisie. «Un rêve qui se réalise», a commenté Jaycob. «C'est vraiment un cadeau de la vie d'avoir eu cette opportunité-là», a ajouté Nathan. 

«J'étais émotif», a confié Nathan, lorsqu'il avait entre les mains la lettre qui lui indiquait qu'il était accepté. C'est aussi là qu'un certain stress s'est fait sentir, parce qu'il devra s'intégrer à un nouveau mode de vie et une autre langue. Les deux amis demeurent confiants que leur arrivée se passera pour le mieux. Ils pourront d'ailleurs s'entraider dès le tout début de leur parcours au Tennessee. «J'ai déjà un peu formé des liens d'amitié», a assuré Jaycob, lorsqu'il a visité les lieux. 

Le travail ne fait que commencer. Ils devront continuer à travailler fort pendant les deux années de formation pour s'assurer de conserver leur place. «C'est vraiment divisé en trois parties égales. Il y a la personnalité, sinon les notes scolaires sont un 33% de ce qu'ils regardent et le talent au football», a expliqué Jaycob. 

«On a fait beaucoup d'efforts pour se faire choisir parce que c'est une mince chance de percer pour aller là-bas», fait voir Nathan. Déjà, leurs examens d'admission sont passés. 

Jaycob et Nathan s'entraînent déjà trois fois par semaine avec l'olympien de la Mauricie, Pascal Caron, pour augmenter leur vitesse. C'est sans compter les heures passées au gym et a travaillé leur athlétisme. 

Ils en sont déjà à une vingtaine d'entraînements en compagnie de M. Caron, a rapporté Jaycob. L'effort physique est très demandant, mais ils s'améliorent aussi très rapidement. «Plus ça avance, plus on a de la facilité.» 

«Si tu veux performer, c'est vraiment la vitesse au football», a assuré Nathan. Chaque millième de seconde peut faire la différence sur le terrain. 

C'est leur rigueur et leur persévérance qui leur permet maintenant d'entrevoir une carrière parmi les professionnels. «C'est deux bons joueurs, c'est deux gars qui travaillent fort», a pu constater le responsable du programme de football et entraîneur-chef juvénile du Séminaire Saint-Joseph, Hugo Gélinas. «Je pense que c'est deux gars qui avaient cet objectif-là, d'aller aux États-Unis et ils ont atteint leur objectif.» 

Si Jaycob espère intégrer l'université pour poursuivre des études en médecine, Nathan aimerait arriver à se tailler une place dans la NFL. «Est-ce que ça va arriver? Je ne sais pas, mais je vais tout mettre les efforts pour y arriver.» 

Ils tiennent à remercier leurs parents, qui ont été un soutien et une grande aide vers l'obtention de leur objectif. Ceux-ci ne pourraient pas être plus fiers de les voir partir pour une école américaine. Leur parcours inspirera peut-être d'autres jeunes à se dévouer à leur passion comme ils le font.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.