/news/world

En phase terminale du cancer, elle amasse plus de 6 M$ en 4 jours

Une Britannique présentatrice vedette d’un podcast dédié au cancer, a récolté en quatre jours plus de 4 millions de livres (soit plus de 6,3 M$) pour la recherche, après avoir révélé être en soins palliatifs, déclenchant une vague de réactions émues au Royaume-Uni. 

Deborah James, 40 ans, connue comme «Bowel Babe» sur Instagram, y avait dit au revoir lundi à ses 600 000 abonnés auxquels elle racontait depuis des mois son combat quotidien contre le cancer colorectal.

«C’est le message que je ne voulais jamais écrire. Nous avons tout essayé mais mon corps ne joue tout simplement pas le jeu», avait-elle écrit, soulignant ne pas savoir combien de jours il lui restait à vivre et appelant à continuer les dons pour la recherche.

Jeudi elle a reçu jeudi le titre honorifique de Dame, décerné après approbation de la reine Elizabeth, pour son «infatigable campagne» contre la maladie.

Elle s’était fixée de récolter 250 000 livres, en avait récolté 16 fois plus vendredi, dépassant 4 millions de livres. 

Son message a suscité une vague de réactions émues sur les réseaux sociaux, de nombreux internautes saluant la «force» et la «générosité» de cette mère de deux enfants de 14 et 12 ans.

Depuis son diagnostic en 2016, Deborah James, ancienne directrice adjointe d’école, s’est notamment fait connaître en co-présentant le podcast de la BBC «You, Me And The Big C» (Vous, moi et le cancer), émission très populaire au Royaume-Uni. Elle a également écrit un livre sur sa maladie. 

«Deborah est une source d’inspiration et son honnêteté, sa chaleur et son courage sont une source de force pour de nombreuses personnes», a salué sur Twitter le Premier ministre Boris Johnson.

Mme James a indiqué à ses abonnés qu’elle avait quitté l’hôpital pour mourir aux côtés de sa famille, chez ses parents à Woking, au sud-ouest de Londres.

«Ca fait un an que je n’ai pas bu d’alcool, mais les médecins m’ont dit : +Deborah, tu es en train de mourir, bois ce que tu veux+», a-t-elle raconté dans une interview publiée jeudi par le quotidien The Times. «Donc je me suis servie un verre de champagne.»

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.