/finance/homepage

Hausse des prix de l'essence: un défi pour les livreurs

La pénurie de main-d’œuvre, le prix de l'essence qui monte en flèche; les compagnies comme la coopérative Eva, un service de transport de personnes et de marchandises, en ressentent de plus en plus les effets. 

• À lire aussi: Des vacances à la maison en raison du prix de l'essence

• À lire aussi: Prix de l’essence : dure hausse pour les automobilistes

«Avec le prix de l’essence, il faut convaincre monsieur et madame tout le monde d’embarquer dans la coopérative Eva», explique Dardan Isufi, cofondateur de la coopérative de transport Eva. «On espère que la situation des prix de l’essence va se régulariser, mais c’est sûr que le recrutement est un défi en soi.»

Alors que le litre d’essence atteint des sommets dans la province, les prix actuels pourraient bien être considérés comme des aubaines dans les prochaines semaines. On prévoit encore une hausse du prix, qui pourrait atteindre 2,20 $/litre, chose qui inquiète les gens qui travaillent dans le domaine du transport. 

«On trouve des manières de jauger nos prix et de les rehausser légèrement, mais on ne peut pas les fluctuer au gré de l’essence», dit M. Isufi. 

La coopérative vise une éventuelle électrification de sa flotte pour diminuer les coûts de ses chauffeurs membres, mais pour l’instant, ils se fient sur les pourboires. 

«Le pourboire est un vecteur qui vient influencer le revenu de nos membres chauffeurs, mais le pourboire à lui seul ne vient pas combler ce vide.»  

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.