/regional/troisrivieres/mauricie

La fin du masque obligatoire, un soulagement pour les sourds et malentendants

Pour la communauté sourde et malentendante, la fin du masque obligatoire dès samedi va leur permettre de lire à nouveau sur les lèvres, un véritable soulagement après deux ans.

• À lire aussi: Bas les masques dès demain

• À lire aussi: Retrait du masque dès samedi: «Il faut faire confiance aux Québécois», dit Dubé

• À lire aussi: Fin du port du masque: une célébration à Saguenay

«Avec le masque, on se sentait brimé. Il fallait toujours être très très autonome et essayer de deviner par nous-même donc c'était vraiment compliqué», a expliqué Jérôme par le biais de l'interprétation de sa sœur Chloé Blanchette.

Étant sourd, Jérôme Blanchette est très heureux d'enfin pouvoir se débarrasser du masque.

Depuis deux ans, impossible pour lui de lire sur les lèvres pour échanger avec les gens.

Beaucoup de membres de la communauté se sont renfermés sur eux-mêmes durant la pandémie, faute de pouvoir bien communiquer.

«Le port du masque a juste augmenté un sentiment d'isolement qui était déjà présent alors c'est pour ça que l’on continue à faire nos missions de sensibilisation», a ajouté Chloé, qui est aussi copropriétaire de Vibrasigne, une entreprise de sensibilisation aux questions sur la surdité.

«On peut penser aussi aux personnes sourdes et malentendantes qui vont à l'école avec le masque, ça créait un grand découragement et ça ajoutait un gros défi. Maintenant qu'on retire le masque, ils vont pouvoir bien lire les professeurs», a détaillé Jérôme, lui qui connaît plusieurs membres de la communauté qui avaient délaissé leur emploi ou les études, faute de motivation durant la pandémie.

Bonne nouvelle aussi pour ceux qui demeurent dans les résidences privées pour aînés. Dès demain, ils pourront décider si oui ou non ils continuent de le porter à l'intérieur.

«C'est positif autant pour les résidents que pour les employés et même les proches aidants, mais c'est sûr qu'on va maintenir encore des précautions. Toute personne qui est symptomatique devra porter le masque», a expliqué le propriétaire de la résidence Le Jardin et aussi porte-parole pour les RPA de la Mauricie-Centre-du-Québec, Richard Maziade.

Des résidentes rencontrées par TVA Nouvelles ont avoué leur enthousiasme devant le retrait du masque.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.