/news/society

Les menaces envers les élus en hausse

Le Service canadien du renseignement de sécurité rapporte que les élus canadiens sont plus souvent menacés, et la pandémie y est pour quelque chose.

• À lire aussi: «Il faut stopper le venin de la haine»

• À lire aussi: Injures, doigts d’honneur et agressivité: Jagmeet Singh pris à partie en Ontario

Les services de renseignement parlent d’une montée de ce qu’ils appellent «l’extrémisme violent à caractère idéologique».

Cette hausse a augmenté au cours des deux dernières années, marquées par la pandémie, a soutenu le SCRS. «Dans ce contexte, le SCRS a constaté une hausse marquée des violences adressées aux représentants élus et aux fonctionnaires au cours des deux dernières années», a expliqué une responsable de l’organisme d’état.

Plus tôt cette semaine, Jagmeet Singh, le leader du NPD, avait été pris à parti après une rencontre avec une autre député de son parti, à Peterborough, en Ontario.

Le sous-commissaire de la GRC, Michael Duheme, a commenté ces agissements : «j’ai pris connaissance de ce qui s’est passé, c’est inacceptable», a-t-il dit. «Nous faisons un suivi afin de voir ce qui peut être fait», a-t-il ajouté.

En septembre 2020, M. Singh avait été suivi par un homme dans la rue qui voulait procéder à ce qu’il appelait une «arrestation citoyenne».

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.