/regional/quebec/quebec

Les véhicules électriques ont la cote

Cette fin de semaine a lieu le Salon du Véhicule Électrique de Québec, un évènement qui permettra aux curieux de se renseigner sur les alternatives à l'essence.

Le prix de l'essence, qui a dépassé les 2$, a incité beaucoup de Québécois à faire le déplacement.

«Évidemment il y a les mordus de véhicule électrique qui viennent au salon, et il y a également les gens qui viennent se renseigner. Le Québec on est précurseurs dans l'acquisition de véhicule électrique, c'est 50% des véhicules vendus au Canada, c'est au Québec», a précisé Charles Douin, chef de la direction et co-promoteur du Salon.

Visiteurs attendus  

Question de préparer peut-être leur prochain achat, les visiteurs sont attendus au Centre de foires d’ExpoCité en fin de semaine où sont réunis une cinquantaine d’exposants jusqu’à dimanche inclusivement. 

Selon Charles Drouin, chef de la direction de la Corporation Mobilis et copromoteur de l’événement, le Salon du véhicule électrique de Québec est l’occasion idéale de voir, d’essayer et d’analyser les dernières innovations technologiques.

« Cette année, on a plus de 25 voitures en essai », dit-il.

Avec la flambée du prix de l’essence, l’acquisition d’un véhicule électrique devient fort intéressante. Toutefois, étant donné les stocks limités, mieux vaut s’y prendre à l’avance, reconnaît M. Drouin.

« L’époque où on allait chez le concessionnaire et qu’on en ressortait la même journée avec notre véhicule, on oublie ça. Il faut prévoir au minimum de 5 à 6 mois à l’avance », dit-il, soulignant que certains modèles sur le marché peuvent aller jusqu’à deux ans d’attente.

L’an dernier, l’événement avait attiré plus de 9000 visiteurs.

Nouvelles mesures  

Vendredi, le ministre Jonatan Julien a annoncé que la limite du prix de détail pour avoir droit au programme Roulez Vert passera à 65 000 $. 

Pour profiter du rabais, il faut que le prix du véhicule électrique ou hybride soit inférieur à 60 000 $, mais ce critère sera bientôt élargi.

« On travaille là-dessus », a dit le ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles du Québec.

« On continue de supporter, avec le programme Roulez Vert, l’achat de véhicules électriques. Cela fait en sorte que le Québec se positionne très avantageusement partout au Canada. Environ 50 % des véhicules vendus au pays sont au Québec. On est dans une croissance exponentielle », a dit M. Julien. 

À l’heure actuelle, on compte près de 140 000 véhicules électriques ou hybrides sur les routes du Québec. L’objectif est d’atteindre 1,6 million d’ici 2030.

« Ce choix-là, qu’on vient faire, fait en sorte qu’on va maintenir la cadence qu’on a adoptée. On vient élargir les critères pour que les véhicules soient au rendez-vous », a-t-il expliqué.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.