/regional/montreal/montreal

Une grève-surprise déclenchée au Casino de Montréal

Joël Lemay / Agence QMI

Devant l’impasse pour le renouvellement de leur convention collective, les croupiers du Casino de Montréal ont décidé de déclencher une grève-surprise de quatre heures, samedi, en manifestant directement devant leur lieu de travail. 

• À lire aussi: Casino de Montréal: tous les croupiers de retour au travail

• À lire aussi: Un litige se dessine au Casino de Montréal

La manifestation a commencé à 16 h pour tenter de faire avancer les négociations, qui bloquent sur les questions monétaires, les horaires et l’organisation du travail.

«Ce n’est qu’un premier pas dans une escalade des moyens de pression si l’employeur ne montre pas plus d’ouverture lors des sessions de médiations qui auront lieu à partir de mardi prochain. Avec l’action aujourd’hui, les croupiers et croupières démontrent leur mobilisation et leur détermination à arriver à une entente satisfaisante», a déclaré par communiqué Jean-Pierre Proulx, conseiller syndical du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP).

De son côté, l’employeur Loto-Québec a assuré que la clientèle est accueillie selon l’horaire habituel, malgré la grève. Le salon de poker sera cependant fermé, alors que le black jack, la roulette et le baccara sont encore offerts.

«Loto-Québec désire poursuivre les négociations entreprises avec le syndicat selon des paramètres qui sont similaires à ce qui a été accepté par les mêmes corps d’emploi de ses autres casinos. Elle demeure disponible pour la reprise des échanges avec le syndicat», a-t-il été précisé.

Rappelons que la convention collective de 521 croupiers est échue depuis le 31 mars 2020.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.