/finance/homepage

Le pourboire en 2022: à qui le donner? Quand? Combien?

Bien qu’il soit de coutume, le pourboire est souvent une source de confusion quant au montant et aux personnes à qui il doit être donné. 

• À lire aussi: Hausse des prix de l'essence: un défi pour les livreurs

• À lire aussi: Le salaire minimum en hausse de 0,75$ l’heure

• À lire aussi: Pourboire: les Canadiens plus généreux qu’avant la pandémie

La pandémie et la pénurie de main-d’œuvre sont venus exacerber ces questions, puisque plusieurs veulent donner un coup de main supplémentaire aux secteurs de services qui ont été durement touchés. 

Voici donc un petit guide du pourboire en 2022. 

Restauration 

Dans les restaurants, la norme est d’environ 15%, selon Julie Blais Comeau, spécialiste de l’étiquette et conférencière. 

«Mais je dois avouer qu’après tout ce qui s’est passé pendant la pandémie, le confinement, on a reconnu la précarité de ces emplois-là et il y a un mouvement qui est vers la hausse, à environ 18%», affirme-t-elle en entrevue à LCN. 

Mais attention, le montant du pourboire doit bel et bien être calculé sur le total avant les taxes. 

Il faut donc se méfier de l’option «%» offerte sur les terminaux de paiement puisque le pourcentage de pourboire est alors souvent calculé sur le total après taxes. 

«Alors, faites plutôt la mathématique vous-même, allez-y avec votre propre pourcentage et offrez les dollars conséquemment», conseille la spécialiste en étiquette. 

Livreurs 

Pour les livreurs, Mme Blais Comeau recommande de donner un pourboire de 10%, mais un montant de minimum de 5$ si le total de la facture se situe en bas de 50$. 

«Si vous commandez quelque chose à 25$, allez-y avec le 5$, surtout avec les intempéries, il y a ces considérations-là et là, maintenant, il y a l’augmentation de l’essence», dit-elle. 

Il faut aussi faire attention à certains services de livraison qui ajoutent le pourboire sur le montant total de la facture après l’ajout des taxes. 

Coiffure et esthétisme 

Les clients devraient donner un pourboire d’environ 10% lors des services d’esthétisme, de coiffure, de manucure, de stylisme, etc. 

«Mais, vous savez, dans le doute, on peut toujours, quand on prend rendez-vous, faites-le au téléphone au lieu d’en ligne et informez-vous. Demandez: quel est le pourboire moyen chez vous pour tel service?»

Pas de service, pas de pourboire? 

Bien qu’il soit tentant de ne pas laisser de pourboire lorsqu’on reçoit un mauvais service, Julie Blais Comeau recommande tout de même de laisser un montant, même s’il est plus petit. 

«Réduire le pourboire, oui, mais ne pas laisser de pourboire, je crois que ce serait malveillant. Malveillant non seulement envers la personne de service, mais tous les gens en cuisine», précise-t-elle. 

La spécialiste de l’étiquette suggère d’ailleurs d’informer le gestionnaire d’un mauvais service, mais aussi lorsque le service reçu est excellent. 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.