/news/world

Allègement de sanctions américaines: Cuba salue «un petit pas dans la bonne direction»

Le gouvernement cubain a salué lundi comme «un petit pas dans la bonne direction» la levée par l'administration américaine d'une série de restrictions visant le pays, mais souligné que cela «ne modifie pas l'embargo» en vigueur depuis 1962.

• À lire aussi: Washington lève une série de restrictions visant Cuba

«L'annonce du gouvernement américain est un petit pas dans la bonne direction», mais «ni les objectifs, ni les principaux instruments de la politique des États-Unis contre Cuba, qui est un échec, ne changent», a réagi sur Twitter le ministre des Affaires étrangères Bruno Rodriguez.

L'administration du président Joe Biden a annoncé lundi la levée d'une série de restrictions visant Cuba, notamment sur les procédures d'immigration, les transferts d'argent et les liaisons aériennes.

Ce sont des «mesures positives, mais de portée très limitée», a également estimé le chef de la diplomatie cubaine dans une déclaration publiée sur le site du ministère.

Il a souligné qu'il s'agit de «quelques unes des promesses du président Biden durant la campagne électorale de 2020 pour alléger les décisions inhumaines prises par le gouvernement du président Trump, qui ont durci le blocus à des niveaux sans précédent, et la politique de +pression maximale+ depuis lors appliquée contre notre pays».

Mais «les annonces ne modifient absolument pas le blocus, ni les mesures principales de siège économique prises par Trump» et «n'éliminent pas les interdictions de voyages (à Cuba, ndlr) pour les Américains».

Et surtout, «cela n'annule pas le placement arbitraire et frauduleux de Cuba sur la liste du département d'État de pays qui soit-disant soutiennent le terrorisme, une des principales causes des difficultés qu'affronte Cuba pour ses transactions commerciales et financières dans de nombreux endroits du monde».

Le ministre souligne toutefois la «disposition» de son gouvernement «à entamer un dialogue respectueux et sur un pied d'égalité avec le gouvernement des États-Unis».

Après le rapprochement historique entre Cuba et les États-Unis entre 2014 et 2016, sous le mandat du président Barack Obama, les relations entre les deux pays s'étaient à nouveau refroidies avec une salve de sanctions de l'administration Donald Trump, jusqu'à présent toutes maintenues par l'administration Biden.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.