/regional/montreal/montreal

La pression demeure forte dans les urgences

La plupart des urgences dans la région du Grand Montréal sont bondées, accentuant la pression qui était déjà forte dans les hôpitaux. 

• À lire aussi: Miser sur la formation pour sauver des vies

• À lire aussi: La pression toujours élevée dans les urgences

• À lire aussi: «L’été va être très difficile» pour les travailleurs de la santé

«En ce moment, on a besoin d’aide parce que ça devient dangereux pour la population», craint le Dr Gilbert Boucher de l’Association des spécialistes en médecine d’urgence au Québec. 

Le taux d’occupation dans les urgences est très élevé dans 11 régions du Québec, dont la Capitale-Nationale, le Centre-du-Québec, Lanaudière, les Laurentides, la Montérégie et Montréal. 

«On ne peut pas bien servir la population dans des conditions de même. Il va y avoir des problèmes et des erreurs», croit M. Boucher.

Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, a martelé que des changements devaient s’opérer dans le réseau de la santé. Dès mardi, un tableau de bord sera diffusé dans l’ensemble du réseau pour améliorer les façons de travailler.

«Il va y avoir une publication de comment on va suivre toutes les semaines les améliorations du plan de santé. Les urgences en font partie», a-t-il expliqué en conférence de presse.

Depuis des décennies, des acteurs clés demandent une première ligne efficace pour désengorger les urgences, c’est-à-dire, des médecins de famille, des CLSC ou des cliniques qui soigneraient les patients avant qu’ils se rendent aux urgences. 

«Dans bien des cas, les urgences sont devenues pratiquement la seule porte d’entrée dans le réseau, et ce n’est pas normal», a souligné le président de l’Association des spécialistes en médecine interne du Québec, le Dr Hoang Duong.

Christian Dubé souhaite également qu’il y ait une décentralisation pour favoriser une gouvernance locale.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.