/regional/sherbrooke/estrie

L'approche linguistique de Legault fait des mécontents en Estrie

Avec son projet de loi 96 pour mieux protéger le français et sa décision de ne pas participer au débat en anglais lors de la prochaine campagne électorale, François Legault ne s'est pas fait beaucoup d'amis chez les anglophones du Québec, notamment en Estrie.

• À lire aussi: Projet de loi 96 : la colère des anglophones est-elle justifiée?

• À lire aussi: Loi 96: le Bloc ne veut pas voir Ottawa intervenir dans le projet

• À lire aussi: Mobilisation contre le projet de loi 96: 4 revendications pour mieux comprendre la grogne

«Il ne veut pas notre vote s’il ne veut pas nous parler», a mentionné une citoyenne de l’arrondissement de Lennoxville, à Sherbrooke, rencontrée par TVA Nouvelles.

«En tant qu’étudiante anglophone, j’aurais préféré qu’il y ait aussi un débat en anglais pour que ce soit accessible pour tous», a pour sa part commenté une étudiante de l’Université Bishop’s.

De son côté, le président de la Commission scolaire (anglophone) Eastern Townships, Michael Murray, dénonce vivement la décision de François Legault.

«Je me sens comme si j’étais dans une classe inférieure, ça ne se peut pas! C’est un manque de respect envers un pourcentage de la population qui a contribué et qui veut continuer à bâtir le Québec.»

Samedi après-midi, des citoyens, des élèves et du personnel de l'école secondaire Massey-Vanier, à Cowansville, ont participé à une manifestation contre le projet de loi 96 et M. Murray était parmi les manifestants.

«On veut faire prendre conscience à la population que ce projet de loi est mauvais autant pour les francophones que pour les anglophones, a-t-il dit. Notamment en termes de choix d’éducation au cégep, c’est incroyable de se faire enlever des droits comme ça.»

Les opposants au projet de loi 96 s’inquiètent entre autres de l’impact de cette législation sur les nouvelles exigences qu’elle imposerait aux étudiants des cégeps anglophones, de même que sur l’accès aux soins de santé dans leur langue.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.