/regional/montreal/montreal

Campings d’itinérants: «ça fait 2 étés qu’on joue dans le même film d’horreur»

Au lendemain des révélations de TVA Nouvelles sur l’apparition de nombreuses tentes un peu partout dans la métropole, l’opposition officielle à la Ville de Montréal a questionné l’administration Plante. 

• À lire aussi: Logements inaccessibles : des Québécois poussés vers la rue

• À lire aussi: Plus de 150 itinérants mis à l’amende pour non-respect du couvre-feu

«Ça fait deux ans, deux étés qu’on joue dans le même film d’horreur. Alors, le plan pour cet été, dans le ici et maintenant, c’est quoi?», a demandé Chantal Rossi, conseillère municipale d’Ensemble Montréal lors de l’assemblée du conseil. 

Mme Rossi s’en est d’ailleurs prise «au manque de leadership» de l’administration Plante dans ce dossier.

Elle a même ajouté que des tentes avaient aussi été aperçues sous l’autoroute 40, près de la station de métro Crémazie.

La responsable de l’itinérance, Josefina Blanco, a répondu que Projet Montréal accompagnait ces personnes et que les tentes n’étaient pas sécuritaires. 

«On fait une veille du territoire, on réfère et on accompagne les personnes les plus vulnérables vers les ressources qui leur sont destinées, mais on le réitère, ce n’est pas une solution durable ni sécuritaire», a dit Mme Blanco.  

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.