/news/world

Climat: la production prévue de voitures électriques ne suffira pas, alerte un rapport

Les plans de production des grands constructeurs automobiles mondiaux concernant les véhicules zéro-émission, électriques ou à hydrogène, seront très loin de permettre de tenir l'objectif de limiter le réchauffement climatique à +1,5°C, a alerté mardi une ONG.

• À lire aussi: Les véhicules électriques ont la cote

• À lire aussi: Les voitures électriques, pas si écolo?

• À lire aussi: Voiture électrique: encore 100 000 Tesla rappelées en Chine

InfluenceMap, centre de réflexion spécialisé sur les rapports entre monde économique et financier et la crise climatique, a croisé les données du cabinet IHS Markit (S&P Global) sur la production automobile dans le monde avec une étude de 2021 de l'Agence Internationale de l'Énergie (AIE) sur les scénarios pour atteindre la neutralité carbone en 2050 et tenir l'objectif le plus ambitieux de l'accord de Paris de «limiter l'élévation de la température à 1,5°C par rapport aux niveaux préindustriels».

Alors que le transport routier pèse près de 20% des émissions de CO2, l'AIE calcule que pour tenir cet objectif les voitures individuelles zéro-émission (ZEV) devraient représenter 57,5% des ventes totales en 2030 et 20% du stock total de voitures en 2030, puis 86% en 2050.

En 2021 les véhicules électriques ont représenté 5,9% des ventes et les hybrides 2,4%, relève l'étude.

Or, d'après les prévisions de production (données de mars 2022) analysées par InfluenceMap, 68% des véhicules produits en 2029 seront toujours à combustion thermique, en incluant les véhicules hybrides, contre 32% d'électriques et 0,1% à hydrogène.

Sur 12 grands constructeurs mondiaux étudiés (dont aucun Chinois) seuls Tesla, qui produit uniquement des véhicules électriques, et Mercedes-Benz (56% de ZEV en 2029) sont en ligne avec ces objectifs.

Ils sont suivis par les autres grands groupes allemands BMW (45%) et Vokswagen (43%), les constructeurs japonais se situant en queue de peloton, Nissan (22%), Honda (18%, mais les données utilisées ne prennent pas en compte les dernières annonces du groupe en matière de ZEV, souligne l'étude) ainsi que Toyota (14%).

Les autres constructeurs étudiés sont Stellantis (ex-PSA-Fiat-Chrysler, 40%), Ford (36%), Renault (31%), General Motors (28%) et Hyundai (27%).

Sans entrer dans les détails du marché chinois, l'étude relève que les véhicules électriques devraient y passer de 12% de la production en 2021 à 40% en 2029.

Concernant les différents segments du marché, InfluenceMap relève que l'engouement persistant pour les VUS, plus lourds et consommateurs d'énergie, qui devraient passer de 39% du marché mondial en 2020 à 47% en 2029, risque «d'annuler beaucoup des réductions d'émissions liées à l'augmentation des véhicules électriques».

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.