/regional/troisrivieres/mauricie

Le Grand Prix de Trois-Rivières plus vert que jamais

Talonné par des groupes environnementalistes depuis des mois, le Grand Prix de Trois-Rivières (GP3R) a annoncé d'importantes mesures vertes mardi.

• À lire aussi: Accident de karting: une erreur de pilotage pourrait en être la cause

• À lire aussi: L’adoption du budget de la ville fait fulminer le dg du Grand Prix de Trois-Rivières

• À lire aussi: Grand Prix de Trois-Rivières: «une victoire rafraîchissante»

Tous les véhicules lourds qui travaillent sur le circuit seront propulsés au biodiesel, ce qui permettra de réduire les émissions de CO2 de 33 tonnes, soit le tiers des émissions totales du Grand Prix.

Pour Simon Doray, président d'Innoltek, une entreprise spécialisée dans les carburants renouvelables, il s'agit d'une énorme avancée. «L'innovation au GP3R, c'est d'utiliser du biodiesel pur dans la machinerie, ce qui va faire des réductions de gaz à effet de serre de 100 %», a-t-il expliqué.

Selon lui, les organisations mélangent habituellement qu'une petite quantité de biodiesel au diesel pétrolier.

Éventuellement, certaines voitures de course pourraient elles aussi rouler vert. Le pilote Alex Lajoie de DRIVR Performance a fait des essais de biocarburant sur deux voitures de course dernièrement et les résultats sont concluants. «Dans la Sentra, on était vraiment très, très près des performances avec de l'essence. Dans la série Défi urbain Chevrolet on a eu un petit gain», a-t-il exposé.

Si l'organisation réussit à s'approvisionner à temps, cette série pourrait être présentée avec uniquement du carburant vert.

Également, les bouteilles d’eau en plastique seront bannies, au profit des canettes. Même chose pour les boissons électrolytes.

«Dans le cycle de vie d'une canette, ça ne prend que quelques semaines avant qu'elle revienne sur les tablettes chez nos marchands. C'est vraiment circulaire», a souligné Sébastien Baril, président de SoluCan, l'entreprise de l'impression numérique des canettes.

Partout sur le site, la vaisselle en plastique ou en styromousse sera remplacée par de la vaisselle en pulpe et des ustensiles en bois.

Les mesures sanitaires ayant été assouplies, le Grand Prix sera présenté sur deux fins de semaine et en format beaucoup plus près de la normalité. La journée porte ouverte du vendredi sera de retour et les paddocks seront de nouveau accessibles au public.

«Tout le monde va pouvoir voir les mécanos et les pilotes, s’est réjoui le directeur général du GP3R, Dominic Fugère. Et on ramène notre deuxième fin de semaine avec des courses de moto, de quad, de voitures de rallye, de camionnettes.»

Le Grand Prix de Trois-Rivières sera présenté les 5,6 et 7 août et les 13 et 14 août prochains.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.