/news/society

Posséder un animal, un fardeau?

Les animaux domestiques peuvent représenter une lourde charge psychologique en période de pandémie, a révélé une étude.

• À lire aussi: Projet de règlement du MAPAQ: les animaux mieux protégés

• À lire aussi: Edmonton: plus d’une centaine d’accusations de maltraitance animale à l’endroit d’un seul homme

Selon la croyance populaire, posséder un animal domestique améliore le bien-être psychologique. C'est d'ailleurs pour cette raison que plusieurs personnes souffrant de dépression ou d'anxiété se font «prescrire» d’avoir un animal de compagnie. Or, une nouvelle étude menée par Catherine Amiot, professeure de psychologie à l'UQAM, semble prouver le contraire. Sur les 2500 Canadiens interrogés, la majorité considérait leur animal domestique comme un «fardeau» pendant la pandémie.

«Les propriétaires d'animaux domestiques ont rapporté un bien-être psychologique inférieur comparativement aux non-propriétaires, et ce, pour une majorité d'indicateurs, comme la vitalité, la solitude et la satisfaction à l'égard de la vie», a expliqué la chercheuse dans une étude publiée par la revue Scientifics Reports.

Selon cette même étude, le chien serait le seul animal à faire exception à la règle. Posséder un chien, considéré comme le «meilleur ami» de l'homme, a bel et bien des bénéfices sur la santé mentale. «Ce résultat pourrait s’expliquer par la capacité des chiens à encourager l’exercice physique et les activités en plein air et de socialisation chez leurs propriétaires, dans les limites permises durant la pandémie», a précisé la professeure de psychologie.

Pour elle, il est important de démystifier cette croyance populaire voulant qu'adopter un animal domestique puisse régler tous les maux.

«[Remonter le moral] ne devrait pas être le facteur principal motivant la décision d'accueillir un animal sous son toit. Il s'agit d'un engagement qui va au-delà de ce que l'animal peut nous apporter. Il faut aussi penser au bien-être de l'animal», a souligné Catherine Amiot.

«Posséder un animal domestique est une expérience unique pour chaque individu, influencée par une foule de facteurs», a-t-elle rappelé.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.