/sports/homepage

Un bon test pour la défense du CF Montréal

GEN - ATLANTA FOOTBALL CLUB UTD VS CF MONTRÉAL

Photo Martin Alarie

Pour la deuxième fois en moins d’une semaine, le CF Montréal se rend dans le sud des États-Unis. Cette fois-ci, l’avion s’est posé au Tennessee pour un affrontement contre le Nashville SC, mercredi soir, au Geodis Park, tout nouveau domicile du club local.

• À lire aussi: Une victoire qui propulse le CF Montréal au sommet

TVA Sports vous présentera ce match dès 20h30. 

« Je suis très content de jouer dans un super stade. On m’a dit qu’il ressemblait au stade de Columbus », a mentionné Wilfried Nancy lundi.

Ça changera du Nissan Stadium, où le CF Montréal s’était contenté d’un verdict nul de 2 à 2 après avoir mené 2 à 0 en première demie du deuxième match de la dernière saison. Et deux mois plus tard, l’équipe avait encore échappé une avance en accordant un but dans les arrêts de jeu pour se contenter d’un pointage de 1 à 1.

« Les matchs à Nashville sont toujours intéressants, a soutenu l’entraîneur-chef. C’est une équipe qui ne lâche jamais rien. »

Bonne chimie

En attendant le dévoilement de son nouveau logo le 27 mai, le CF Montréal tentera de poursuivre sa séquence sans défaite (8 parties) et surtout essayera de maintenir sa fiche défensive très enviable depuis un mois.

En effet, il faut rappeler que Nancy et ses hommes n’ont accordé que cinq buts à leurs six dernières sorties et n’ont pas donné plus d’un filet par match au cours de cette période.

« Ça sera un changement parce que Nashville est très robuste, surtout sur les phases arrêtées. Le club a de grands attaquants qui aiment aller derrière les défenseurs », a soutenu Kamal Miller mardi matin.

« Comme nous jouons bien présentement et que la brigade défensive a une belle chimie, c’est le moment parfait pour affronter Nashville, a ajouté l’arrière ontarien. Ça sera un bon test pour voir où nous en sommes vraiment sur le plan défensif. »

Si Miller parle ainsi, c’est parce que la formation du Tennessee n’est pas du tout du même genre de club que le Charlotte FC, que Montréal a défait samedi, en Caroline du Nord.

« C’est un autre style de jeu, a convenu Nancy. On a joué Charlotte qui est une équipe de possession et Nashville est une équipe physique, qui est capable de garder le ballon, mais qui est plus directe. »

« C’est une équipe plus athlétique qui mise sur les courses en profondeur. Du coup, c’est un autre style de jeu. »

Les joueurs montréalais devront notamment se prémunir contre les courses dans la surface du gardien Sebastian Breza.

Rien à envier à personne

Pour en revenir au jeu défensif, il y a une confiance qui se dégage de cette brigade depuis quelques matchs, et ça se voit jusque dans le jeu de Breza.

Sans un signe d’arrogance, Miller a soutenu que ses coéquipiers et lui n’avaient absolument rien à envier à qui que ce soit en MLS.

« Quand je regarde nos cinq arrières, je ne vois pas beaucoup de groupes aussi bons que ça dans la ligue. »

« Nous voulons être les meilleurs sur le plan du différentiel de buts et des buts accordés, mais nous n’y sommes pas encore tout à fait. »

Rotation

Comme l’équipe en est à un deuxième match à l’étranger en moins d’une semaine et qu’elle a encore trois autres rencontres à disputer d’ici le dimanche de la semaine prochaine, on pourrait s’attendre à une certaine rotation, mais Nancy met un bémol.

« On peut enchaîner trois matchs et je peux ne pas changer parce que je vois qu’on n’a pas fait énormément d’efforts entre guillemets parce qu’on a eu un peu plus le ballon et que les joueurs sont d’une dynamique intéressante. J’ai jusqu’à mercredi 15 h pour trouver la solution. »

Romell Quioto sera disponible, sa blessure à l’épaule droite n’étant pas sérieuse.

 

Un match spécial pour Johnston  

Ce match à Nashville est particulier pour Alistair Johnston, qui a été membre de l’équipe du Tennessee lors de ses deux premières saisons en MLS, avant que le CF Montréal fasse son acquisition entre Noël et le jour de l’An.

« “Ali” en parle beaucoup, il ne veut certainement pas aller là et laisser quelque chose sur la table, a soutenu le défenseur Kamal Miller mardi. Il veut gagner, c’est personnel et émotif parce qu’il affronte ses amis et ses anciens coéquipiers. »

Et le principal intéressé avait dit pratiquement la même chose lors de sa rencontre de lundi avec les médias.

« J’ai hâte de revoir cette foule et de voir le nouveau stade. Je suis surtout proche des gars repêchés la même année que moi. On se parle après chacun de nos matchs et on les analyse. »

Bonne équipe

Avec 15 points, Nashville se trouve au milieu d’un groupe de quatre équipes à égalité dans l’Association de l’Ouest, en huitième place, juste sous la barre donnant accès aux éliminatoires.

Il faut dire que les hommes en jaune ont disputé leurs huit premiers matchs de la saison sur les gazons adverses en attendant que le Geodis Park ouvre ses portes.

Mais ils viennent de s’incliner 2 à 0 à Houston face au Dynamo, le week-end dernier, et Johnston croit qu’ils auront le feu au derrière.

« Je suis sûr qu’ils vont sortir très fort après le match difficile à Houston. C’est une équipe fière qui met l’accent sur l’importance de ne pas perdre deux matchs de suite. »

Joueur changé

Puisqu’il est question de Johnston, le jeune de 23 ans est un homme changé sur le plan offensif depuis son arrivée à Montréal.

Il totalise déjà un but et quatre passes en seulement 11 rencontres. En 44 matchs à Nashville, il n’avait qu’un but et deux passes.

Il faut préciser toutefois que la formation américaine pratique un jeu très défensif et hermétique, ce qui laisse peu de place à la créativité offensive des défenseurs.

« Quand il est arrivé ici, la façon dont nous jouons lui a permis de révéler ses qualités offensives. Il a le ballon dans des endroits où il ne l’avait pas à Nashville. De plus, il est en mesure de servir des centres de très bonne qualité », a noté son coéquipier de l’équipe nationale du Canada, Kamal Miller. 

L’adversaire en 5 points  

Pas si mal

Comme le Geodis Park n’était pas entièrement terminé, Nashville SC a amorcé sa saison avec huit matchs consécutifs à l’étranger avant d’y jouer un premier duel. C’est loin d’avoir été si grave, puisque l’équipe du Tennessee a maintenu une fiche de 3-3-2. 

Presque parfait

Nashville disputera un quatrième match dans son nouveau domicile contre le CF Montréal mercredi soir. Le club y est presque parfait jusqu’à maintenant avec une victoire et un verdict nul, en plus d’un autre gain en US Open Cup.

Solide défensivement

C’est la marque de commerce de la formation depuis son entrée en MLS, Nashville se montre très solide défensivement. Cette saison, l’équipe est quatrième dans l’Ouest, à égalité avec le Minnesota, avec 12 buts accordés en 11 sorties, ce qui n’est pas gênant du tout.

Moins d’attaque

L’attaque est encore une fois discrète avec une moyenne d’un but par partie. C.J. Sapong (3 buts) est le meneur des siens. Hany Mukhtar et Dave Romney sont à égalité avec deux réussites.

Pas plus de deux

Autre signe que l’équipe défend bien, elle n’a jamais accordé plus de deux buts dans une rencontre cette saison. Elle n’en a toutefois jamais marqué plus que deux.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.