/regional/troisrivieres/mauricie

Un piéton happé par un quadriporteur

Un homme de 92 ans est hospitalisé depuis le 12 mai à la suite d’un accident impliquant un quadriporteur survenu alors qu’il marchait à l’extérieur à Trois-Rivières.

Nova Durocher est sorti de sa résidence, la Place Belvédère, pour sa marche matinale, vers 8 h, sur la piste cyclable située juste en face. Quelques minutes plus tard, il a été happé par l’arrière par un quadriporteur.

Selon le témoignage de son fils, Michel Durocher, son père a été «projeté dans les airs» avant de tomber au sol. Il a subi une grave blessure à la jambe, de nombreuses lésions, en plus d’une hémorragie au cerveau. Depuis son arrivée au centre hospitalier, on ne craint pas pour sa vie.

Toutefois, le conducteur ne se serait jamais arrêté pour porter secours à l’homme de 92 ans. «Il est parti», s’est étonné M. Durocher. Un peu plus tard, c’est une femme qui a trouvé Nova Durocher sur la piste cyclable et qui l'a reconduit à sa résidence. La famille ne pourrait pas être plus reconnaissante de son geste.

Aucune conséquence criminelle

Pour ce qui est du conducteur impliqué dans l’accident, le porte-parole de la Police de Trois-Rivières, Luc Mongrain, a expliqué qu’il ne pourrait pas faire face à des accusations criminelles. L’enjeu, c’est ce que ces quadriporteurs ne sont pas soumis au Code de la sécurité routière. Ils ne sont pas considérés comme des véhicules routiers. Ainsi, le conducteur ne peut être accusé de délit de fuite ou recevoir un constat d’infraction, même s’il a quitté les lieux.

Les fautifs à bord de ces véhicules sont aussi plus difficiles à retracer, puisqu’ils n’ont pas de plaque d’immatriculation. Dans cette situation, il faudra mener une enquête avec une description du bolide et du conducteur, a expliqué le sergent Mongrain. La famille pourrait intenter une poursuite civile.

Une fois de retour à la Place Belvédère, les infirmières ont tout de suite pris en charge la victime, avant d’appeler une ambulance qui l’a ensuite transportée à l’hôpital.

Comble du malheur, la femme de Nova Durocher venait de décéder. Il a été en mesure d’assister à ses funérailles en fauteuil roulant dimanche, puisque le neurologue lui a accordé son congé. Par contre, la vie de M. Durocher risque d’être chamboulée à jamais.

Son fils l’a décrit comme étant une personne très active pour son âge. «À cause d’un événement aussi fâcheux, sa vie, on ne sait pas ce que ça va être, dans quelle condition il va être après.»

C’est pourquoi lui et ses proches lancent un appel à la prudence. «C’est pas des pistes de course. Soyez prudents, soyez vigilants, respectez les autres. Sur les lieux d’un accident où vous êtes impliqués, s’il-vous-plaît, portez assistance.»

Depuis le retour du beau temps, les résidents de la Place Belvédère ont remarqué des comportements dangereux de la part des conducteurs de ce genre d’appareil. C’est la vitesse qui les inquiète. «C’est presque des vitesses de scooter qui se promènent présentement sur la rue, mais on les voit passer sur le trottoir», a témoigné le directeur adjoint, Alain Chartré. Plusieurs ont dit aux employés ne pas se sentir en sécurité en marchant à l’extérieur.

De son côté, la Police de Trois-Rivières a rappelé qu’il y a des règles à respecter. Sur une piste cyclable, les conducteurs doivent suivre les règles pour les cyclistes, et celles des piétons sur un trottoir. «Tout dépendant de l’environnement et de la chaussée où ils se trouvent, ils ont certaines règles à respecter, mais encore faut-il les connaître.»

Cette sensibilisation est d’autant plus nécessaire parce que ces véhicules se multiplient sur les routes depuis l’arrivée du printemps.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.