/news/politics

Construction: une ambiance à corriger pour attirer la main-d’œuvre féminine

C’est toute l’industrie de la construction qui doit se poser des questions sur l’encadrement des travailleuses à la suite du dévoilement de l’affaire Grondin selon, Diane Lemieux, la présidente directrice générale de la Commission de la Construction du Québec.

• À lire aussi: Affaire Rénald Grondin : la FTQ confie l’enquête à Me Anaïs Lacroix

• À lire aussi: De nouvelles plaintes de harcèlement à la FTQ-Construction

• À lire aussi: Agressions sexuelles: le PLQ souhaite interdire les postes électifs aux agresseurs

«La FTQ avait toute une crise sous les bras, mais que l’industrie de la construction était interpellée au grand complet», dit Mme Lemieux.

Le nombre de femmes en construction qui est moins de 4% aurait démontré le manque d’encadrement dans les chantiers pour s’assurer que tout le monde se sent à sa place.

«Il y a très peu de femmes et très peu de diversité. Est-ce que toutes les organisations de la construction se sont donné les bonnes politiques et les bons mécanismes pour faire face à des dénonciations par exemple», dit-elle.

Les minorités également 

L’industrie de la construction au Québec est en retard contrairement au Canada. Environ 4% des travailleurs sont issus de minorités au Québec. Pourtant au Canada, c’est plutôt près de 20% des travailleurs qui représentent les minorités. Selon cette PDG, c’est en raison de l’ambiance qui règne sur certains chantiers.

«En général sur les chantiers, ça règle les problèmes à coup de deux par quatre, le ton est élevé, le manque de respect, les surnoms , le langage grossier c’est ça l’image de l’industrie. Ce n’est pas vrai sur tous les chantiers, mais c’est une image de l’industrie et tant que l’industrie ne s’attaquera pas à ça, on ne pourra pas attirer et retenir une main-d’œuvre diversifiée», mentionne-t-elle.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.