/regional/saguenay

Crue printanière : la population doit éviter de s’aventurer en forêt

La crue commence à faire des siennes au Saguenay, principalement au Lac-Saint-Jean. Certaines routes sont fermées en raison des débordements. L’eau a commencé à s’infiltrer dans des résidences, ce qui a nécessité quelques évacuations.

Les municipalités de Girardville et d’Albanel sont les plus touchées par cette problématique. À Girardville, le ruisseau du village déborde toujours sur la rue Principale. Le niveau de l’eau a toutefois commencé à diminuer mais très lentement. Deux maisons du secteur sont inondées au sous-sol actuellement.

Les autorités municipales conseillent aux citoyens qui demeurent de l’autre côté, secteur nord, d’évacuer s’ils ont des problèmes de santé. Advenant une urgence, les paramédics seraient contraints de faire un trop grand détour pour aller prodiguer des soins d’urgence.

Des citoyens qui habitent le long de la rivière Mistassini ont aussi commencé à être inondés sur leur terrain dans le rang Saint-Joseph Nord. Le débit de cette rivière est en augmentation.

La circulation reste impraticable sur la rue principale à la hauteur de la sortie nord ainsi que sur le rang Saint-Joseph Nord. Elles demeurent donc fermées pour le moment.

La situation actuelle avait forcé la fermeture de la route 167, car une inondation à la hauteur du kilomètre 134. La route a toutefois pu rouvrir tôt ce matin, des travaux seront en cours pour réparer les dégâts.

Des chemins forestiers sont endommagés au nord du Lac-Saint-Jean, ce qui cause problème pour les coupes forestières.

Le préfet de la MRC de Maria Chapdelaine demande à la population de ne pas s’aventurer en forêt lors du long week-end à venir. 

Les dommages sont importants à certains endroits. Si les gens empruntent les sentiers, ils risquent de ne pas être en mesure de pouvoir revenir à bon port. La prudence est de mise.

La municipalité voisine aussi affectée  

À Albanel, les autorités municipales sont sur un pied d'alerte.

Les précipitations des derniers jours ont fait gonfler la rivière Mistassini.

Une dizaine de résidences situées en bordure du cours d'eau dans les secteurs des chemins des Eaux vives et de l'Écluse ont été évacuées mardi en soirée par mesure préventive.

Le niveau de l'eau a continué de monter au cours de la nuit.

Les autorités municipales et la sécurité civile surveillent la situation de près.

Elles pourraient à nouveau recommander aux résidents du secteur de quitter les lieux pour la nuit, pour éviter qu'ils demeurent coincés si les chemins d'accès sont inondés.

Des rivières sous surveillance  

La rivière Ashuapmushuan fait l’objet d’une haute surveillance. Les rivières Péribonka, Mistassibi, Mistassini, Ouiatchouan ainsi que les rivières aux sables et aux saumons sont surveillées.

À noter que toutes ses rivières se déversent dans le Lac-Saint-Jean, ce qui fait en sorte que son niveau augmente à une vitesse plus rapide que la normale. Rio Tinto estime même que le Lac pourrait atteindre 17 pieds dans les prochains jours.

Ce niveau de l’eau serait plus élevé que ce qui est permis par le décret. Il est toutefois toléré en période de crue printanière en cas de situation extrême.

La région s’apprête à recevoir près de 40 mm de pluie au cours de la fin de semaine prochaine. Les scénarios demeurent variables et sensibles aux conditions météorologiques à l’heure actuelle. La sécurité civile surveille aussi les vents, car le haut niveau du lac pourrait causer des bris chez les riverains.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.