/finance/homepage

Inflation: l’opposition s’impatiente à Ottawa

POL-FLAG-MEGANTIC

Andre Forget/QMI Agency

Avec une nouvelle hausse de l’inflation à un taux de 6,8 % pour le mois d’avril, les partis d’opposition à Ottawa ont demandé des réponses au gouvernement Trudeau afin d’aider les Canadiens à faire face à ce bond.

Les députés conservateurs Ed Fast et Gérard Deltell ont notamment accusé les libéraux d’avoir avancé que la crise inflationniste serait «transitoire».

«[Justin Trudeau] avait tort. Les dépenses effrénées des libéraux alimentent la montée en flèche de l’inflation et une crise du coût de la vie, ce qui fait qu’il est encore plus difficile pour les familles canadiennes de joindre les deux bouts, sans aucune fin en vue», ont-ils soutenu mercredi matin.

Le chef néodémocrate Jagmeet Singh est également monté au créneau sur cette question lors d’un point de presse.

«On sait qu’il y a plusieurs raisons pour une inflation, mais on critique l’inaction du gouvernement libéral pour répondre aux besoins des gens dans un temps assez difficile, a-t-il souligné. C’est une hausse immense pour les familles, particulièrement parce que les salaires ont seulement augmenté de 3,3 %.»

En réponse, le premier ministre Justin Trudeau a assuré pendant la période de questions qu’il est conscient du problème.

«Je sais que les Canadiens d’un bout à l’autre du pays font face à des difficultés avec les hausses du coût de la vie, nous allons continuer d’être là pour eux pour les appuyer», a-t-il déclaré, sans toutefois faire part de mesures précises au sujet de l’inflation.

Un taux qui n’est pas près de redescendre

Selon des analystes de Desjardins, «l’inflation au Canada n’est pas encore retombée, et elle pourrait ne pas le faire de sitôt».

L’invasion de l’Ukraine, qui dure depuis presque trois mois, continue d’exercer une influence particulière sur le coût de la vie d’un mois à l’autre, notamment sur le prix de l’énergie (+0,6 %) et des aliments (+0,9 %).

Le prix des loyers a aussi connu un bond important lors du dernier mois, avec une progression de 4,5 % au Canada par rapport à avril 2021.

Avec un prix qui s'est maintenu, en moyenne, autour de 1,80 $ le litre au Québec, l’essence n’a pas eu tant d’incidence sur l’Indice des prix à la consommation en avril, comparativement à mars 2022, en baissant de 0,7 %. Le coût de l’essence reste tout de même supérieur de 36,3 % à celui observé en avril 2021.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.