/finance/homepage

Lock-out chez Bridor: rassemblement de soutien aux travailleurs à Boucherville

Un rassemblement se tiendra mercredi pour soutenir les travailleurs de l’entreprise française Bridor à Boucherville, en lock-out depuis trois semaines.  

L’initiative revient aux participants au 10e congrès du Conseil central de la Montérégie-CSN en guise de solidarité avec les 316 employés de la boulangerie industrielle qui se retrouvent sur le pavé depuis le 25 avril. 

Les syndiqués affiliés à la Fédération du commerce (FC-CSN) avaient brandi la menace de grève de 72 heures pour convaincre l’employeur de négocier le renouvellement de leur convention collective échue depuis le 31 décembre 2020. 

Or, à peine la grève déclenchée le 25 avril que l’employeur a répliqué par un lock-out immédiat, ce qui a poussé le syndicat à opter le lendemain pour la grève générale illimitée votée dans une proportion de 99 %.

Le syndicat réclame notamment le rehaussement des salaires et moins de surcharge de travail, alors que la pénurie de main-d’œuvre contraint les travailleurs de la boulangerie de Boucherville de faire des heures supplémentaires. 

«À ce stade-ci, les offres de l'employeur ne sont pas sérieuses. Bridor manque de personnel depuis longtemps. C'est un problème que le syndicat souhaite régler», a indiqué par communiqué la secrétaire générale de la Fédération du commerce (FC-CSN). 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.