/regional/estduquebec

Procès de Steve Levesque : les avocats ont présenté leurs plaidoiries

Les avocats des deux parties ont présenté leurs plaidoiries aux membres du jury mercredi au palais de justice de Rimouski, dans le procès de Steve Levesque, accusé du meurtre au second degré de Maxime Dugas-Lepage.

• À lire aussi: Procès Lévesque: il voyait sa victime un peu partout

• À lire aussi: Procès de Steve Lévesque: l’accusé avoue s’être débarrassé du corps

Maître Pierre Lécuyer, l’avocat de Steve Lévesque, a été le premier à prendre la parole devant les 12 jurés.

La défense

Selon lui, la preuve de la couronne se base sur le témoignage de Mario Lafontaine qui n’est pas un témoin crédible. Mario Lafontaine affirme que Steve Lévesque a abattu Maxime Dugas-Lepage au visage. L’avocat a insisté sur le fait que Mario Lafontaine a donné des versions différentes aux policiers, notamment lors de déclarations sous serment.

Maître Lecuyer a aussi soulevé le fait que Mario Lafontaine est le seul qui était présent le 20 janvier 2020, qui n’a pas été accusé de complicité après le fait, alors qu’il a témoigné avoir participé au nettoyage de la scène et avoir conduit le véhicule dans lequel se trouvait le corps de la victime.

L’Avocat de la défense plaide aussi que les policiers ont mené leur enquête avec une vision en tunnel, se fiant uniquement sur la version de Mario Lafontaine.

L’avocat de Steve Lévesque plaide la légitime défense. Selon la défense, c’est Maxime Dugas-Lepage qui tenait l’arme à feu qui s’est déchargée lors d’une altercation entre les deux hommes.

La couronne

Maitre Jérôme Simard, l’avocat de la couronne, a débuté ses plaidoiries en insistant sur le fait que le jury devra juger la preuve dans son entièreté.

L’avocat affirme que Steve Lévesque a contribué au coup de feu mais que ce sera aux jurés de définir à quel titre.

Maître Simard a demandé à plusieurs reprises au jury de se poser des questions sur les explications de l’accusé et aux contradictions qui ont été soulevées pendant son contre-interrogatoire, ainsi que les omissions de l’accusé.

Il demande aux jurés de se questionner pourquoi Steve Lévesque a affirmé qu’il allait à la rencontre du 20 janvier chez Mario Lafontaine pour soutenir Maxime Labrie, mais qu’il a pris la peine de positionner son frère stratégiquement, ainsi que son siège.

L’avocat de la couronne a aussi demandé au jury de bien prendre en considération les éléments de preuves au niveau de la scène de crime et plus précisément les projections de sang. Pourquoi l’accusé n’avait aucune trace de sang sur son visage alors qu’il était si près de lui, alors que des projections de sang ont été retrouvées sur les chaussures de Mario Lafontaine qui se trouvait, selon la version de l’accusé dans la pièce d’à côté.

L’avocat a aussi passé en détails des éléments du témoignage de Mario Lafontaine qui ont été corroborés par différents témoins. Il ajoute aussi que Mario Lafontaine a témoigné sans vouloir embellir les choses en avouant qu’il était un grand consommateur de drogue et d’alcool et qu’il avait fraudé un de ses employeurs. Il n’a pas nié non plus son implication dans le drame incluant le nettoyage de la scène.

L’avocat de la couronne a avoué que le témoignage de Mario Lafontaine n’est pas parfait, mais il demande aux jurés de se mettre dans les souliers de quelqu’un qui n’a pas demandé à être impliqué dans une telle affaire. Il demande aussi aux jurés de se questionner pourquoi Mario Lafontaine aurait avantage à mentir.

Le juge donnera ses directives au jury jeudi, qui sera séquestré par la suite pour débuter la délibération.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.