/news/coronavirus

«Comme société, prenons notre part de responsabilité»

La coroner Géhane Kamel estime que les aînés les plus vulnérables ont été dans «l’angle mort» du gouvernement et de la société.

• À lire aussi: Hécatombe de la première vague: «nos aînés ont été dans l'angle mort»

• À lire aussi: Rapport de la coroner Kamel sur les CHSLD: un service civique volontaire d’urgence pour éviter un autre désastre

• À lire aussi: Décès d’aînés en CHSLD: des décennies de politiques défaillantes

«Si on ne pousse pas les gouvernements dans le dos, ils n’avanceront pas dans ce dossier», explique Régine Laurent. «Nous comme citoyens, on a accepté pendant 15 ans qu’il y ait moins d’argent pour les CHSLD, regarder l’état décrépit de certains CHSLD».  

On a «caché» nos vieux, selon Régine Laurent, parce qu'ils ne servent plus à faire rouler l'économie. 

Photo d'archives Agence QMI, Joël Lemay

Le coroner espère que son rapport sera pris en compte par le gouvernement, et qu’ultimement les CHSLD privés seront convertis en privés conventionnés. 

«Ce que cela veut dire, c’est que ce sont les mêmes normes, ce sont les mêmes exigences que dans le réseau public», dit Régine Laurent. «Ça va permettre aux CISSS et aux CIUSSS de rentrer plus rapidement dans un CHSLD.» 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.