/finance/homepage

Hausse «inexpliquée» du prix bœuf

Des spécialistes du domaine agroalimentaire peinent à comprendre les raisons qui expliquent une partie de la hausse du prix du bœuf observée au Canada. 

• À lire aussi: La Fédération canadienne des contribuables réclame une baisse des taxes sur l’essence

• À lire aussi: L’inflation continue à croître au Canada et au Québec

• À lire aussi: Producteurs de fruits et légumes en péril: «ça va être très difficile de passer à travers»

«Il y a une partie de l’inflation, surtout dans le cas du bœuf, qu’on n’est pas capable d’expliquer présentement», affirme Sylvain Charlebois, du laboratoire en sciences analytiques agroalimentaire de l’université Dalhousie, en entrevue avec Mario Dumont. 

Selon ce dernier, le prix du bœuf a connu une augmentation moyenne de 23% dans les quatre derniers mois. 

Cette hausse est d’autant plus surprenante que le poulet et le porc, quant à eux, sont moins chers. 

«Si vous enlevez le bœuf, la viande depuis quatre mois est moins chère. Mais le bœuf, la coupe surlonge, par exemple, est en hausse de 52% depuis quatre mois. Nous, on est dans les chiffres constamment, on est capable d’expliquer une partie de cette hausse-là, mais il y a une partie qu’on ne peut pas expliquer», explique M. Charlebois.

Ce dernier a notamment été interrogé, lundi au Parlement d’Ottawa, sur la possibilité que certaines personnes ou organisations profitent de l’inflation et de la crise alimentaire mondiale pour gonfler les prix. 

«On ne le sait pas. C’est toujours difficile à démontrer hors de tout doute», répond le spécialiste. 

 Écoutez Vincent Dessureault au micro de Mario Dumont sur QUB radio : 

«Les pâtes, ça chauffe»  

Le prix des pâtes alimentaires a aussi grimpé en flèche au cours de quatre derniers mois, avec une hausse de 20%. 

«Les pâtes, ça chauffe», dit Sylvain Charlebois, ajoutant que l’ensemble des prix augmente dans le centre du magasin. 

«On voit vraiment que le transport est un facteur important parce que la plupart de ces produits-là ne sont pas transformés au Canada, donc on doit les transporter et le coût de transport a augmenté de façon dramatique depuis quelque temps», mentionne-t-il. 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.